Le géant de l'électronique et de l'électroménager japonais Panasonic a présenté mercredi à Tokyo une série de nouveaux téléviseurs en trois dimensions (3D), capables d'enregistrer des vidéos sur disque dur intégré et disques optiques Blu-Ray.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ces modèles à technologie d'affichage plasma, qui nécessitent des lunettes spéciales, sont les premiers au monde à coupler la TV 3D à un enregistreur vidéo sur disques.

«Le téléspectateur peut ainsi regarder en 3D, enregistrer en 3D sur disque dur ou Blu-Ray, relire en 3D, le tout avec un seul appareil», s'est félicité un directeur de la promotion de Panasonic, lors d'une conférence de presse.

Les modèles tout-en-un sont censés être plus simples d'emploi (pas de câblage, une seule télécommande) et plus économes en énergie.

Panasonic, qui a déjà lancé en avril une première gamme de téléviseurs 3D à technologie plasma, proposera dans un premier temps fin août au Japon deux tailles pour ces nouveaux modèles tout-en-un, de 42 et 46 pouces de diagonale, aux prix publics respectifs de 390 000 yens (4650 dollars) et 440 000 yens (5300 dollars).

La vidéo en 3D est à la mode actuellement au Japon comme en Europe ou aux États-Unis.

Outre les téléviseurs commercialisés dernièrement par les grands noms nippons de l'électronique (Panasonic, Sony, Sharp), ont été lancés plusieurs chaînes TV et canaux de vidéos à la demande via les bouquets par satellite ou fibre optique.

Panasonic, tout comme son éternel rival Sony, fournit aussi des équipements pour l'ensemble de la chaîne professionnelle 3D.

Sony s'honore aussi de produire en sus des films, vidéos musicales ou jeux en 3D, essentiels pour démocratiser la TV en relief encore confidentielle et qui a déjà souffert plusieurs échecs dans le passé.