Source ID:; App Source:

Les Français friands de haute technologie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
AFP
Paris

Profusion d'offres, convergence numérique, influence de la mode et du design: les Français dépensent toujours plus d'argent en appareils de haute technologie, écrans plats en tête, délaissant au passage d'anciennes stars du secteur comme les lecteurs DVD ou les chaînes haute fidélité.

«La frénésie numérique gagne le consommateur», a souligné mercredi Olivier Malandra, directeur commercial de l'institut GfK, lors d'une conférence de presse pour présenter le bilan du marché, qui affiche une croissance soutenue malgré un tassement lié à la baisse des prix.

Les Français ont dépensé 349 euros en moyenne en 2007, contre 238 euros en 2003, dans l'électronique grand public, la micro-informatique, la photo et les téléphones.

Les transformations technologiques entrent de plus en plus vite dans les mentalités, observe M. Malandra.

Ainsi, le système de navigation GPS portable est le premier produit nomade à s'être imposé aussi rapidement, devant les téléphones mobiles et les baladeurs MP3, le rythme d'adoption s'accélérant à chaque fois.

En 2007, les GPS ont encore remporté un franc succès, doublant leurs ventes pour atteindre 2,5 millions d'unités.

Deuxième phénomène observé, le «raccourcissement des cycles de vie» des produits, qui deviennent très vite obsolètes.

Parmi les acheteurs d'appareils photo, près de la moitié en sont déjà à l'étape du renouvellement, parfois après seulement deux ans d'utilisation, ou du multi-équipement.

Les clients sont «très demandeurs de nouveautés et de mode», assure M. Malandra, ajoutant: «le mot-clé, c'est le design, il s'agit de se rééquiper de façon élégante».

Il est vrai que les tentations ne manquent pas: près de 10.000 références de nouveaux produits ont été recensés rien qu'en 2007. «Un casse-tête pour les consommateurs, les distributeurs et les fabricants».

Les clients ont désormais le choix entre des produits «tout-en-un», à l'instar des téléphones mobiles qui concurrencent les baladeurs et bientôt les GPS, ou au contraire entre plusieurs appareils pour une même fonction (musique, photo, navigation).

«Grâce au numérique, les frontières sont cassées», analyse Antony Rode, spécialiste de la convergence numérique chez GfK. Témoin de ce mouvement, «Apple, marque historique de l'informatique, est entrée sur le secteur de l'audio portable, puis des télécoms avec l'iPhone».

Si beaucoup de ces nouveautés disparaissent vite, d'autres font mouche, comme les cadres photo numériques, qui existaient à peine il y a deux ans et ont fait de nombreux adeptes à Noël: sur les 900 000 vendus en 2007, la moitié l'ont été en décembre.

Moins connus du grand public, «les disques durs externes ont également cartonné», relève M. Rode.

Mais le succès des petits derniers chasse souvent les anciennes vedettes de l'électronique. Promis à une mort imminente, le tube cathodique a ainsi été remplacé par les écrans plats.

Les lecteurs DVD traditionnels souffrent aussi avec l'apparition de nouveaux modes de consommation vidéo: abonnements «triple play» (internet, télévision, et téléphone), vidéo à la demande, PC. Faute de standard, la haute définition n'a pas encore assuré le relais de croissance attendu par les industriels.

Les appareils photo s'essoufflent aussi, de même que les baladeurs classiques, détrônés par leurs homologues vidéo, Apple montrant la voie avec sa nouvelle gamme d'iPod.

Enfin, les chaînes hi-fi résistent avec peine aux enceintes audio et «stations» nomades, relais du baladeur à la maison, tandis que les ordinateurs portables poussent vers la sortie les fixes, autres grands perdants de la «révolution de la mobilité».




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer