Source ID:; App Source:

Indispensable Web 2.0

Didier Bert
Technaute.ca

Utiles, les réseaux sociaux? Absolument nécessaires aux entreprises, répond le PDG de Cisco Canada, Terry Walsh.

Vous préférez la télévision à YouTube? Pour vous, Skype est une marque de lessive ? Vous pensez que Facebook et MySpace sont des usines virtuelles à perdre votre temps?

Détrompez-vous, ce seront bientôt vos outils de travail au quotidien, a lancé le PDG de l'équipementier réseau Cisco Canada, au cours d'une conférence de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain portant sur l'influence des nouvelles technologies sur la productivité des entreprises, jeudi matin à Montréal.

Face à la montée de la concurrence internationale, les entreprises canadiennes doivent accroître considérablement leur productivité, qui reste inférieure à celles d'autres pays dont les États-Unis, a-t-il mentionné.

Pour cela, les petites et moyennes entreprises de tous les secteurs, y compris les manufacturières et celles exploitant les ressources naturelles, doivent profiter de la disparition des frontières dans le domaine des affaires et des nouvelles technologies.

«Le principal intérêt du Web 2.0 est de permettre une augmentation considérable de la relation entre les entreprises et leurs clients», a expliqué Terry Walsh, en entrevue avec Technaute.com.

«Les entreprises doivent écouter leurs clients», a-t-il poursuivi. «Le Web 2.0 permet aux entreprises de personnaliser leur relation avec le client, et de le faire à grande échelle.»

«Mon fils, âgé de 12 ans, ne voit pas les publicités de Coca-Cola à la télévision. Si cette entreprise veut le rejoindre, elle doit passer par des publicités sur des sites de réseaux sociaux ou de streaming (diffusion en continu)», a-t-il ajouté.

Les entreprises devraient aussi utiliser des réseaux sociaux pour dépasser le modèle de l'organisation hiérarchique pyramidale, a renchéri le PDG de Cisco Canada. Les dirigeants obtiennent ainsi une information plus directe, dépassant les frontières des différents départements de leur compagnie, selon lui.

Les dirigeants peuvent alors prendre des décisions plus rapides et plus pertinentes, a assuré Terry Walsh, qui a souligné la possibilité pour l'utilisateur du Web 2.0 de définir lui-même sa disponibilité... histoire d'éviter les contacts non désirés... et de perdre son temps.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer