Source ID:; App Source:

Animation: un Bleuet se distingue en France

François St-Gelais
Le Quotidien

Un jeune spécialiste en animation numérique originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Frédéric Gaudette, recevra les 30 et 31 janvier prochains, au cours de deux galas, dont l'un en présence du président Nicolas Sarkozy lui-même, le titre de «Meilleur ouvrier de France» dans son domaine d'activités professionnelles.

Âgé de 34 ans, M. Gaudette est le fondateur de la firme française Novamotion, basée à Annecy, dans la région de Rhône-Alpes. L'entreprise, fondée en 2004, se spécialise dans la capture numérique de mouvements et dans l'animation en trois dimensions, ce qui lui permet de donner vie de façon particulièrement réaliste à ses créations virtuelles.

Cette expertise lui a déjà permis de remplir de nombreux contrats de films publicitaires, de participer à diverses séries télés et de contribuer à la réalisation de plusieurs jeux vidéos. Novamotion fabrique également des films et des vidéos institutionnels animés pour de nombreux clients prestigieux et organismes publics français et européens.

De plus, la firme a développé une technologie de pointe lui permettant d'incruster des personnages réels à des films d'animation.

Cheminement

Natif d'Alma, le fils de Marcel Gaudette et de Huguette Lemieux, elle-même descendante de la famille Lemieux de Labrecque, devient ainsi le premier «Bleuet» d'origine à obtenir cette prestigieuse distinction. Il a connu un cheminement professionnel hors du commun.

En compagnie de ses frères Joël et Stéphane, Frédéric Gaudette a notamment oeuvré durant plusieurs années en compagnie de François Pérusse. Cette expérience lui a permis de faire ses premières armes en animation en trois dimensions grâce à l'expérience du «Journul», diffusé sur les ondes du réseau TVA, et de plusieurs capsules et émissions du même genre.

C'est à la suite de cette aventure qu'il a mis le cap sur la France, au tournant des années 2000, et qu'il y a fondé Novamotion. Il y est aujourd'hui marié et solidement implanté à sa nouvelle société d'accueil.

Frédéric Gaudette admet conserver encore aujourd'hui de nombreux bons souvenirs des années qu'il a passées au Saguenay-Lac-Saint-Jean, notamment en compagnie de ses grands-parents maternels, Almas Lemieux et Jeanne-Mance Maltais, ainsi qu'à l'école Sainte-Claire de Chicoutimi où il a également habité, avant de déménager dans la région de Montréal avec sa famille

«Je me remémore tous les agréables moments qui se sont déroulés à Saint-Léon, à Alma, à Chicoutimi-Nord, à Saguenay, dans les bleuetières, à la chasse, à la pêche sur la rivière Péribonka et aux Passes dangereuses, entre autres heureux événements qui ont marqué les premiers balbutiements de mon adolescence en compagnie de ces personnes», indique Frédéric Gaudette, évidemment très honoré de la distinction qui lui sera remise prochainement.

Le titre de «Meilleur ouvrier de France», catégorie Imagerie numérique, s'accompagne d'une médaille et d'un diplôme d'État, lesquels lui seront décernés lors d'une soirée tenue à La Sorbonne, le 30 janvier.

Le lendemain, tous les gagnants seront reçus au Palais de l'Élysée, à Paris, par le président de la République française, Nicolas Sarkozy.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer