Source ID:; App Source:

Internet gratuit: Sherbrooke est pionnière

David Bombardier
La Tribune

Les lieux publics qui offrent l'Internet sans fil gratuit se multiplient à haute vitesse à Sherbrooke.

La Ville de Sherbrooke a annoncé hier qu'elle proposera une trentaine de points d'accès dans divers lieux et établissements municipaux d'ici Noël, ce qui portera le nombre de zones d'accès public (ZAP) à environ 110 à la grandeur du territoire sherbrookois.

Sherbrooke deviendra ainsi l'une des cinq villes canadiennes disposant du plus grand nombre de points d'accès public et gratuit à l'Internet sans fil.

Depuis le lancement du projet à la mi-juin, des dizaines de commerces et institutions sherbrookois ont adhéré à ZAP Sherbrooke. Munies d'un ordinateur portable, les personnes qui fréquentent ces lieux publics peuvent se brancher à l'Internet gratuitement grâce à une connexion sans fil. Les universités, collèges et hôpitaux sherbrookois participent notamment au projet.

D'ici la fin de l'année, la plupart des bâtiments municipaux et les principaux parcs de la Ville de Sherbrooke deviendront eux aussi des zones d'accès gratuit au Web.

L'installation de cette trentaine de ZAP municipaux coûtera 70 000 $ aux contribuables, incluant une année de fonctionnement. La Ville devra ensuite défrayer quelque 50 000$ par année pour assurer le service.

D'autres points d'accès municipaux ou paramunicipaux sont déjà envisagés pour l'an prochain. «Avec cette annonce, Sherbrooke sera bientôt considérée comme l'une des villes les plus innovantes dans le domaine de l'accès à Internet dans ses lieux publics», a fièrement lancé le maire de Sherbrooke, Jean Perrault, en conférence de presse hier matin.

«Comme Internet est aujourd'hui un incontournable et qu'il continuera à gagner en importance dans les prochaines années, son accessibilité sera évidemment de plus en plus recherchée, et d'autant plus dans une ville universitaire et du savoir comme la nôtre», fait valoir M. Perrault.

D'après le maire, ZAP Sherbrooke est un projet «visionnaire et rassembleur». Ardent défenseur de ce projet depuis le début, le principal de l'Université Bishop's, Robert Poupart, estime que l'engagement annoncé hier par la Ville est «très significatif».

M. Poupart invite «tous les établissements» sherbrookois à se joindre à ce projet, qui constitue selon lui «une innovation sociale et une réussite de gouvernance collective».

Directeur des services techniques à Bishop's et l'un des promoteurs de ZAP Sherbrooke, Bruno Lacasse avance que Sherbrooke disposera de 150 points d'accès dès les premiers mois de 2008.

«Le nombre de 150 paraissait inaccessible quand on a lancé le projet, en juin, ajoute M. Lacasse. Ce ne serait pas impossible qu'on puisse atteindre 200 points d'accès d'ici la fin de 2008.»

L'organisme ZAP Sherbrooke poursuit ses efforts de développement afin d'offrir de nouveaux accès publics, que ce soit dans les établissements du pôle universitaire, dans les commerces (hôtels, salles d'attente, bureaux, restaurants, etc.) ou dans les locaux des organismes communautaires.

Pour plus de renseignements: www.zapsherbrooke.org




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer