Source ID:; App Source:

Un Nobel pour la miniaturisation informatique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
AFP
Stockholm

Le prix Nobel de physique 2007 a été décerné mardi à deux physiciens, un Français et un Allemand, à l'origine d'une technologie permettant la miniaturisation des disques durs qui a bouleversé en moins de deux décennies la technologie de l'information.

Le professeur Français Albert Fert, 69 ans, et l'Allemand Peter Grünberg, 68 ans, ont été récompensés pour avoir découvert la magnétorésistance géante (GMR).

«C'est grâce à cette technologie qu'une miniaturisation radicale des disques durs a été possible ces dernières années», a estimé le comité Nobel dans un communiqué, soulignant qu'elle servait à la mise au point d'ordinateurs portables de plus en plus petits ou encore de lecteurs de musique compacts.

«Les applications de ce phénomène ont révolutionné les techniques permettant de lire l'information stockée sur disque dur», a-t-il estimé.

Les deux lauréats ont découvert la GMR en 1988, à l'issue de travaux effectués séparément, chacun au sein de sa propre équipe.

L'application de cette découverte est récente et a été fulgurante.

Selon le comité Nobel, le lancement de la première tête de lecture basée sur l'effet GMR a eu lieu en 1997. La technologie s'est ensuite vite standardisée et «même encore aujourd'hui, les toutes nouvelles techniques de lecture dérivent de la GMR».

L'utilisation de la GMR «peut être considérée comme une des premières applications importantes de la nanotechnologie», explique le comité, qui estime que la miniaturisation toujours plus poussée de l'électronique est le fruit d'une «interaction complexe entre les progrès de la recherche fondamentale et les avancées technologiques».

La nanotechnologie permet d'obtenir des têtes de lecture de disque dur plus sensibles qui à leur tour sont capables de lire des données contenues dans les disques durs compacts intégrés, présents dans les ordinateurs portables et certains lecteurs de musique.

«Plus le stockage de données sur un disque dur est dense, plus la technique de lecture doit être sensible», note le comité.

Le phénomène de magnétorésistance change la résistance électrique d'un conducteur lorsqu'il est soumis à un champ magnétique.

Albert Fert, né à Carcassonne (sud de la France), est professeur à l'université Paris-Sud, à Orsay. Il est également directeur scientifique de l'Unité mixte de Physique au CNRS/Thales, à Orsay, depuis 1995.

Cet ancien rugbyman amateur est passionné de jazz, de planche à voile et de cinéma, en particulier de Woody Allen et de Pedro Almodovar, a-t-il confié mardi à l'AFP.

Je suis «très heureux pour moi, ma famille mes collaborateurs que j'aime beaucoup», a ajouté le nouveau prix Nobel. «Je suis content de le partager aussi avec Peter Grünberg que j'estime beaucoup et avec qui on a toujours des relations très correctes, très sympa», a-t-il déclaré.

Peter Grünberg est professeur à l'Institut für Festkörperforschung, Forschungszentrum Jülich, en Allemagne.

En janvier 2007, les deux physiciens avaient déjà reçu conjointement un prix pour leurs travaux sur la magnétorésistance géante, le Japan Prize, autre distinction scientifique très prestigieuse.

L'année dernière, deux Américains, John Mather et George Smoot, s'étaient partagé le Nobel de physique pour leurs travaux sur les radiations cosmiques qui confortent la théorie du Big Bang afin d'expliquer l'origine de l'univers.

Les lauréats recevront le 10 décembre une médaille en or, un diplôme et se partageront 10 millions de couronnes suédoises (1,08 million d'euros).




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer