Source ID:; App Source:

Adobe Creative Suite 3: look et vitesse

Adobe lançait ses nouveaux produits Creative Suite 3 il y a un peu plus d'un mois, soulignant en même temps les 25 ans de l'entreprise dans le monde de l'informatique. Pour la plupart des logiciels, il y a eu une révision de la présentation et l'ajout de fonctions les rendant compatibles avec les dernières versions des logiciels d'exploitation d'Apple et le nouveau Windows Vista.

Outre la présentation améliorée, le gain en vitesse d'exécution est notable comparativement aux produits de la série Creative Suite 2. Ça paraît moins sur les Mac du type Power PC, car c'est plus lent à l'ouverture, mais sur un MacBook avec les processeurs Intel, c'est extrêmement rapide.

Les tests ont été effectués sur deux Mac avec les produits du coffret «Adobe Creative Suite 3 Desing Premium» comprenant InDesing, Photoshop Extended, Illustrator, Flash Professionnel, Flash Video Encoder, Dreamweaver, Acrobat 8, Bridge, Version Cue, Device Central. C'est une réorganisation majeure des logiciels et de ses interactions avec les produits des familles Adobe et Macromedia. Il faut noter la disparition du logiciel d'édition GoLive remplacé par Dreamweaver pour la création de sites Web.

Le premier logiciel à ouvrir, c'est Bridge. Plutôt impressionnant comme outil avec l'affichage des différents éléments en vignette avec les aperçus pour tout, fichiers de tous les genres, dossiers. Il y a même les métadonnées pour les images et le lancement en aperçu des séquences vidéos. Un double clic sur l'élément et le logiciel approprié s'ouvrira. C'est aussi dans Bridge qu'on peut lancer l'outil de réunion Acrobat Connect. Il s'agit d'un service payant où il faut s'inscrire pour démarrer une conférence interactive. Il y a aussi le lien avec Adobe Stock Photos où l'on peut naviguer dans une mer de centaines de milliers de photos libres de droit et dans des collections impressionnantes.

Si on clique dans Bridge sur un document associé à un produit Adobe, on découvrira la première facette de l'interaction entre les logiciels de la suite CS3. Avec une image, par exemple, on lance automatiquement Photoshop pour s'apercevoir que la nouvelle organisation des outils est conçue pour laisser plus de place à l'image avec un regroupement des palettes qui peuvent être déployées complètement ou réduites à l'état d'icônes au besoin.

Dans la version extended de Photoshop CS3, on peut s'amuser à modifier des éléments dans une vidéo pour y ajouter du texte ou des effets dans la section des animations. On peut aussi travailler des objets en 3D, mais j'avoue que ce n'est pas la fonction la plus facile à comprendre du premier coup, même avec les tutoriels, mais ça se fait en collaboration avec des objets créés dans Illustrator. Il y a aussi de nombreux filtres dynamiques qui ne détruisent pas l'image tout en permettant d'en voir les effets. Ces ajouts et bien d'autres éléments font de Photoshop CS3 un outil des plus puissants pour le traitement des images.

Entre les mains d'un pro du design de sites Web, Dreamweaver sera un outil extrêmement puissant pour faire face à l'imagination débordante d'un créateur, notamment avec les outils pour créer des interfaces dynamiques. On mentionne une meilleure intégration avec Photoshop et Fireworks. Ce n'est pas un outil pour débutant. Il faut une bonne période d'apprentissage pour réaliser des mises en pages complexes. On peut même y développer du contenu pour les terminaux mobiles comme les cellulaires ou les assistants personnels en collaboration avec l'outil "Device central". En quelques minutes j'ai pu transformer du contenu Web et des animations afin de les utiliser sur un cellulaire Motorola et un Blackberry.

Dans Illustrator, parmi les ajouts intéressants, il y a le panneau de contrôle, l'outil pour les couleurs dynamiques et les variantes chromatiques et une intégration avec Flash CS3 par importation ou simplement par copier-coller. D'ailleurs, le copier-coller fonctionne bien d'une application à l'autre dans les produits Adobe. Pour le dessin, c'est vraiment un outil hors de l'ordinaire.

La présentation d'InDesign a aussi été revue avec les nouvelles palettes et surtout de nouveaux effets dynamiques pour tester sans tout défaire. Il faut noter l'exportation dans toutes sortes de formats, même pour le Web en XHTML que l'on peut modifier dans Dreamweaver. Dans l'ensemble les logiciels de Creative Suite 3 sont non seulement puissants, mais ils sont d'une polyvalence et d'une efficacité plus grande encore avec l'interaction les uns avec les autres. Excellents logiciels, mais ce sont toutefois des produits pour les professionnels. J'imagine mal un néophyte s'installer dans Dreamweaver pour faire sa page personnelle. Ça serait l'équivalent de prendre un camionremorque pour aller chercher un litre de lait au dépanneur. Il faut noter que les différents coffrets comprennent divers produits pour répondre à des besoins différents que ce soit pour les photographes, les graphistes, les concepteurs de siteWeb, les maisons d'édition ou les agences de publicité.

ÉVALUATION: *****

DVD Mac ou PC. Configuration minimale: Mac Power PC G4 ou G5 ou Intel Dual Core, OS X 10.4.8, 1 Go de mémoire vive. PC Processeur Pentium IV ou l'équivalent, Windows XP SP2 ou Vista, 1 Go de mémoire vive. Affichage 1024X768 en milliers de couleurs, lecteur DVD 4X. Éditeur: Adobe. Prix suggéré: de 500$US pour la mise à niveau d'une suite antérieure jusqu'à 2500$ pour la suite complète. Les logiciels peuvent être achetés indépendamment (voir https://store1.adobe.com/cfusion/store/index.cfm?store=OLS-US&nr=0).

À lire aussi:

Adobe lance la Creative Suite 3




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer