Source ID:; App Source:

Deux cracks du numérique achètent Soundchoice

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deux jeunes cracks du secteur des médias numériques à Montréal viennent d'acheter la majorité des éléments d'actif de Soundchoice, à Charlotte, en Louisiane, dans le but de lancer le karaoke sur les iPod, XBox, PlayStation, cellulaires et l'internet.

Alexandre Taillefer et Éric Boyko ont fondé les compagnies Nurun, Hexacto et eFundraising.com qu'ils ont revendues notamment à Quebecor Media et Electronic Art Mobile.

Ils repartent maintenant en affaires pour acheter et développer des entreprises dans quelques créneaux des médias numériques, déclarent-ils à La Presse Affaires.

Éric Boyko et Alexandre Taillefer s'associent à François-Charles Sirois, de Télésystème (active notamment dans le câble), et mettent sur pied un fonds d'investissements dans ces nouveaux médias.

«Soundchoice est la plus grande compagnie de karaoke dans le monde, souligne Éric Boyko. La compagnie possède le plus important catalogue de chansons karaoke, avec plus de 16 000 titres et le canal de télé spécialisé The Karaoke Channel, disponible dans plus de 15 millions de foyers aux États-Unis. On va démocratiser le karaoke partout, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Europe et au Canada.»

Le groupe discute déjà avec la Chine et Taiwan pour des alliances stratégiques, enchaîne Alexandre Taillefer.

Les ventes de chansons karaoke dans les bars et les foyers aux États-Unis atteignent déjà 100 millions US, selon Éric Boyko qui prévoit un marché potentiel de 1 milliard US d'ici cinq ans. Soundchoice génère déjà des bénéfices avant impôts, intérêts et amortissement (BAIIA) de 2 millions US par année, dit-il.

Éric Boyko veut implanter le karaoke dans les médias numériques à partir de Montréal surtout.

À cette fin, les trois associés viennent de fonder le Stingray Digital Group qui a établi son siège social dans le Vieux-Montréal. Sa première filiale, Stingray Musique, a le mandat de développer Soundchoice à partir de Montréal, en raison des avantages fiscaux offerts à la Cité du multimédia et de la main-d'oeuvre spécialisée disponible, explique Éric Boyko.

Stingray a déjà aussi quelques employés en Europe, à Budapest et au Luxembourg, en plus de la trentaine de Charlotte, mais ce sont des centaines que compte créer à terme Éric Boyko, surtout à Montréal.

Stingray analyse d'ailleurs déjà deux autres acquisitions dans le numérique, dit-il, et ces entreprises devraient développer des synergies entre elles. Au Canada, Stingray veut notamment demander une licence pour un canal sur le câble.

Alexandre Taillefer et Éric Boyko disposent de capitaux importants, après avoir vendu leurs entreprises, et n'ont jusqu'ici misé que quelques millions dans Soundchoice, soulignent-ils. Ils savouraient tout de même leur acquisition de Soundchoice, hier, à Charlotte.

Des créneaux marginaux des médias numériques deviendront d'importantes industries d'ici quelques années, selon François-Charles Sirois.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer