Source ID:; App Source:

L'armée américaine recrute à l'aide de jeux

AFP
San Francisco

L'armée américaine utilise des jeux guerriers sur le net pour attirer des jeunes recrues, ce qui suscite la colère d'associations pacifistes dénonçant la confusion entre jeu et réalité.

Ces associations reprochent notamment à l'armée de terre de soutenir financièrement le lancement en juin d'un jeu sur le site web Global Gaming League, très prisé par les passionnés de jeux en ligne.

Intitulé «L'armée de l'Amérique», il est sorti il y a cinq ans et fait partie des dix jeux en ligne les plus populaires dans sa catégorie, selon le vice-président de McCann World Group, Anders Ekman, qui gère le projet pour l'armée américaine.

La nouveauté est que ce jeu sera gratuit sur le site Global Gaming League. La contrepartie est que chaque joueur doit accepter «des contacts supplémentaires de la part de l'armée» quand il s'inscrit.

L'investissement de l'armée de terre, estimé à deux millions de dollars, est destiné à trouver des soldats potentiels parmi les joueurs dans la tranche d'âge des 17-24 ans.

«Cela fait partie de cette campagne depuis les 20 dernières années pour envahir de militarisme la culture de la jeunesse», déclare à l'AFP Rick Jahnkow, co-fondateur du Projet sur la jeunesse et les opportunités non-militaires (YANO).

«Cela a un impact sur la manière dont les jeunes gens pensent. Cela a une influence sur leur vision du monde. C'est quelque chose de très dangereux», dénonce-t-il.

Il est regrettable que les recruteurs militaires utilisent la technologie et la culture populaire pour attirer les jeunes gens sans leur montrer le versant affreux de l'engagement dans l'armée, renchérit Oskar Castro, responsable à l'organisation pacifiste American Friends Service Committee.

«S'il s'agit de réalité virtuelle, pourquoi ne voit-on pas des gens crier et appeler leur mère alors qu'ils meurent?», s'interroge M. Castro, qui affirme avoir testé le jeu.

«Si vous montrez la guerre comme elle est, vous devez vraiment le faire. Il n'y a pas de "game over" et puis on recommence. "Game over" signifie que vous rentrez chez vous dans un cercueil», ajoute-t-il.

M. Castro affirme avoir rencontré des jeunes joueurs tentés de devenir soldats parce qu'ils adorent jouer à «L'armée de l'Amérique».

«C'était vraiment étrange de voir cela, dit-il. Ils avaient envie de s'engager dans l'armée mais ils avaient une vision partielle de la manière dont fonctionne l'armée».

Selon M. Jahnkow, l'armée utilise de plus en plus des techniques de marketing et de vente sophistiquées pour recruter et faire en sorte que la société américaine accepte la guerre comme un moyen pour régler des problèmes.

«Avant, on faisait appel au patriotisme des gens pour qu'ils rejoignent l'armée. Maintenant, celle-ci utilise des techniques de vente comme le font des sociétés pour vendre du dentifrice», estime-t-il.

«Fabriquer et promouvoir des jeux n'a jamais été la mission de l'armée dans notre société», ajoute-t-il.

Selon lui, les publicités de recrutement qui décrivent des soldats comme de valeureux chevaliers dans des armures rutilantes et les jeux dans lesquels les batailles sont exaltées rendent le militarisme séduisant au détriment de la démocratie.

«Servir dans l'armée a été rendu populaire alors qu'on est censé enseigner aux gens depuis leur tendre enfance que la règle démocratique civile est l'idéal à suivre», estime M. Jahnkow.

Selon lui, la guerre en Irak est un exemple de l'impact des jeux militaires: «Il faut influencer les gens depuis leur enfance pour avoir des adultes qui soutiennent ce type de guerre».




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer