Source ID:; App Source:

L'iPhone soulève bien des questions

Philippe Renaud
La Presse

Noël vient de passer, et déjà les gagas de gadgets rêvent au prochain temps des Fêtes : Steve Jobs, célèbre patron d'Apple, a enfin dévoilé le rutilant iPhone. Au mieux, l'appareil sera vendu au Canada au début de l'hiver prochain; au pire, au début de l'année 2008. Bref, plusieurs rêvent déjà à leur prochain cadeau...

Sans être la révolution téléphonique annoncée (lire à cet égard l'article de mon collègue Alain Brunet), ni même une révolution dans le domaine du baladeur mp3 puisqu'il ne s'agit en fait que d'un iPod couplé à un téléphone «intelligent», il sera intéressant de mesurer où exactement se fera ladite révolution. Apple parvient-elle au moins à bousculer l'ordre du marché de la musique pour téléphones portables, un marché qui s'annonce de plus en plus lucratif?

Ainsi, passé l'emballement autour du joli appareil, plusieurs questions restent en suspens, questions qu'a éloquemment déballées le site PCWorld. Le iPhone, qui dispose de connections WiFi et Bluetooth, permettra-t-il à l'utilisateur de téléverser sa musique sans fil et d'acheter directement ses chansons au iTunes Store sans avoir à passer par l'ordinateur? Les propriétaires d'un iPhone pourront-ils s'échanger des chansons d'un appareil à l'autre, à la manière de «l'expérience» de réseautage social vantée par le Zune de Microsoft? Les outils de transmission de données sans fil sont dans le iPhone, mais Apple n'a encore rien confirmé.

Il faut aussi mettre le dévoilement du iPhone dans la perspective de toutes les récentes ententes entre fabricants et acteurs-clés du marché de la musique et de la téléphonie cellulaire. Et elles pleuvent depuis quelques semaines. Exemples :

> Warner Music Group a signé une entente avec l'Américaine MobiTV («leader global dans les services cellulaires de services musicaux et télévisuels») pour la diffusion de contenu exclusif de ses artistes;

> Microsoft a conclu une entente avec le fabricant Motorola pour que ses prochains modèles de téléphones portables offrent le système de gestion numérique des droits Windows Media;

> Warner Music Group accorde des droits exclusifs à Motorola pour que le contenu soit offert exclusivement à travers les services mobiles du fabricant.

Ce qu'il faut lire de ces alliances, c'est que, en plus de l'Internet, la musique de l'ère numérique sera de plus en plus accessible à partir de notre téléphone portable.

Pour l'heure, les revenus les plus importants de ce domaine proviennent de la vente de sonneries; or, la semaine dernière, une étude de la firme Telephia a révélé que, aux États-Unis, les revenus tirés de la vente de sonneries tendent à plafonner. Doug Morris, patron de Universal Music Group, en impute la faute aux prix élevés de ces petits extraits de chansons au Canada, une telle sonnerie peut coûter 3 $, plus les frais de téléchargement, alors qu'une chanson provenant du iTunes Store coûte 0,99 $! À moins que de plus en plus de propriétaires de téléphone portable aient enfin compris combien il est facile de créer des sonneries à partir de ses chansons préférées...

De toute manière, si l'industrie de la musique souhaite accroître ses revenus de la téléphonie cellulaire, il faudra trouver autre chose que ces sonneries. C'est pourquoi toutes ces interrogations à propos du iPhone n'assurent pas encore la révolution attendue.

- apple.com/iphone

- PCWorld : «20 Things we Don't Know About the iPhone»: www.pcworld.com/article/id,128 511-c,cellphones/article.html

- iTunes Store : dans la section podcasts, il est possible de télécharger un document vidéo de la présentation qu'a faite Steve Jobs la semaine dernière.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer