Alexander Medvedev rejette la suggestion que la Russie a été éliminée aussi rapidement du tournoi olympique de hockey masculin parce que l'équipe comptait trop de joueurs provenant de la KHL.

Mis à jour le 25 févr. 2010
Chris Johnston LA PRESSE CANADIENNE

Le président de la ligue russe était encore sous l'effet du choc, jeudi, moins de 24 heures après l'humiliante défaite de 7-3 subie par son pays aux mains du grand rival canadien, mais il s'est porté à la défense des neuf joueurs de la ligue d'élite russe qui faisaient partie de l'équipe.

L'entraîneur russe Vyacheslav Bykov a dû répondre à des questions concernant la composition de son équipe après le match.

«J'ai entendu une autre question - peut-être qu'il y avait trop peu de joueurs de la KHL, a déclaré Medvedev. L'avantage que nous avions au dernier championnat du monde est qu'il n'y avait pas de division entre joueurs de la KHL et de la LNH. C'était un avantage majeur.

«Je crois que quelle que soit la ligue dans laquelle évolue un joueur étoile, s'il est appelé à faire partie de l'équipe nationale, il oublie où il a joué avant son premier jour au sein de l'équipe.»

La formation russe comprenait deux trios complets de joueurs ainsi que trois défenseurs de la KHL.

Medvedev a regardé le match à la Maison de Sotchi, à Vancouver, et il a été surpris par la triste performance de ses compatriotes.

«C'est aux experts et entraîneurs à analyser (ce qui s'est passé), mais j'ai l'impression que le match a été perdu au cours des cinq premières minutes», a-t-il dit.

La Russie s'est classée sixième à Vancouver, le pire résultat de son histoire olympique. Elle ne s'était jamais classée plus loin que quatrième, ce qui signifie qu'elle avait toujours lutté pour une médaille en 14 participations depuis 1956. Cette situation ne pourra que faire augmenter la pression pour les prochains Jeux, qui seront disputés en Russie, à Sotchi.

Medvedev a indiqué que la KHL partageait quelques-unes des préoccupations de la LNH au sujet de la participation de ses joueurs aux Olympiques, mais il a dit espérer qu'une entente sera conclue pour permettre aux meilleurs joueurs de participer de nouveau.

Selon Medvedev, les Russes comprennent le commissaire de la LNH, Gary Bettman, de se plaindre de l'absence totale de contrôle aux Jeux, précisant que les Russes ont parfois les mêmes préoccupations, par exemple à propos du marketing et de la télédiffusion des matchs.

Medvedev a rencontré Bettman à quelques reprises à Vancouver et il espérait le faire à nouveau d'ici la fin des Jeux. Il estime que les deux parties, rarement d'accord par le passé, commencent à mieux s'entendre.