(Paris) Le Français Renaud Lavillenie et le Suédois Armand Duplantis, qui lui a ravi cet hiver le record du monde du saut à la perche (6,18 m), s’affronteront le 11 juin lors d’un concours inédit à distance.

Agence France-Presse

Les organisateurs de la compétition d’Oslo, qui devait normalement faire partie de la Ligue de diamant, ont annoncé jeudi avoir décidé de programmer une compétition radicalement différente pour respecter les mesures décidées par la Norvège face à la pandémie de nouveau coronavirus.

Le Suédois au stade, le Français dans sa cour

Armand Duplantis sautera ainsi le 11 juin à la perche dans le mythique stade Bislett, sans aucun public, contre le local Sondre Guttmorsen, alors que le champion olympique 2012 Renaud Lavillenie concourra lui depuis le sautoir de son jardin à Pérignat-lès-Sarliève en Auvergne, dans le centre de la France

PHOTO D’ARCHIVES DYLAN MARTINEZ, REUTERS

Le Suédois Armand Duplantis (ci-haut) sautera dans un stade sans spectateurs à Stockholm, tandis que le Français Renaud Lavillenie (photo principale, en haut) sautera depuis le sautoir de son jardin à Pérignat-lès-Sarliève, en Auvergne, dans le centre de la France.

« Les athlètes ont faim de compétition. Nous voulons leur donner un évènement de classe mondiale. Nous avons un dialogue constructif avec la mairie et les services de santé d’Oslo et pouvons confirmer ce concept qui respecte les consignes gouvernementales », explique le directeur de la compétition Steinar Hoen dans un communiqué.

« Les Jeux de l’impossible »

Le réunion d’Oslo, renommé « les Jeux de l’impossible », prévoit également un 300 m haies pour le double champion du monde du 400 m haies Karsten Warholm, et un 3000 m couru, seule, par Karoline Bjerkeli Grøvdal. La Norvégienne cherchera à battre le record national guidée par un système lumineux installé le long de la piste qui lui servira de lièvre (les lumières s’allument suivant le rythme du record visé).

La Ligue de diamant, le circuit No 1 en athlétisme à l’arrêt en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé jeudi le report de ses autres compétitions prévues en juin.

Compétitions annulées en Orégon et à Paris

La Classique Prefontaine d’Eugene, en Oregon, qui devait se dérouler le 7 juin, et l’étape parisienne du 13 juin ont été reportées à plus tard. Les Jeux Bislett d’Oslo, le 11 juin, s’appelleront plutôt les Jeux impossibles et deviendront une épreuve de démonstration.

Les neuf premières escales de la saison de la Ligue de diamant, qui en compte 15 au total, ont été reportées, déplacées ou encore reléguées. Le Grand Prix de Londres, prévu le 4 juillet, est maintenant la première étape officielle de la saison d’athlétisme.

La fenêtre pour reporter les compétitions d’athlétisme est plus généreuse en deuxième portion d’année puisque les Jeux olympiques de Tokyo ont été reportés à 2021.

Les organisateurs de l’escale d’Oslo ont mentionné qu’ils offriront des bourses aux athlètes qui proviendront de la contribution de 50 000 $ offerte par la Fédération internationale d'athlétisme. Le champion du monde au 400 m haies, Karsten Warholm, tentera de battre un record mondial au 300 m haies, une épreuve rarement présentée.