(Melbourne) La tenante du titre Naomi Osaka, 14e mondiale, a été éliminée dès le troisième tour des Internationaux d’Australie vendredi par l’Américaine Amanda Anisimova (60e) qui a sauvé deux balles de match avant de s’imposer 4-6, 6-3, 7-6 (10/5).

Publié le 21 janvier
Agence France-Presse

« Je savais que je devais être très forte pour avoir une chance. Je devais élever mon niveau de jeu et être agressive. Je suis tellement heureuse de l’avoir fait ! », a lancé l’Américaine de 20 ans qui avait déjà atteint les huitièmes à Melbourne en 2019. La même année, elle avait atteint les demies à Roland-Garros.

PHOTO WILLIAM WEST, AGENCE FRANCE-PRESSE

Amanda Anisimova

Après avoir créé une première surprise en éliminant la Suissesse Belinda Bencic (22e) au deuxième tour, Anisimova a encore accroché une victoire de prestige.

Et dimanche, c’est la N.1 mondiale Ashleigh Barty qui se dressera sur sa route.

PHOTO MARTIN KEEP, AGENCE FRANCE-PRESSE

Ashleigh Barty a battu Camila Giorgi en deux manches de 6-2, 6-3.

Osaka a eu deux balles de match à 5-4 sur le service d’Anisimova, mais elle n’est pas parvenue à conclure et les deux joueuses en sont arrivées au super bris d’égalité (en dix points gagnants au lieu de sept).

L’Américaine a réussi d’entrée le mini-bris et n’a plus lâché son avantage qu’elle a même accru sur la fin.

Osaka, ex-N. 1 mondiale, a remporté quatre titres du Grand Chelem : les Internationaux d’Australie en 2019 et 2021, ainsi que les Internationaux des États-Unis en 2018 et 2020.

Après son titre à Melbourne, elle a connu une année 2021 psychologiquement difficile, avouant avoir souffert de dépression. Elle a ainsi déclaré forfait avant son deuxième tour à Roland-Garros et renoncé à Wimbledon. Elle a ensuite mis un terme à sa saison, après son élimination au troisième tour aux Internationaux des États-Unis en septembre.

Elle a repris la compétition en janvier au tournoi WTA de Melbourne, où elle s’est hissée jusqu’en demi-finales avant de se retirer pour une blessure abdominale.