(Melbourne) Novak Djokovic, N.1 mondial et tenant du titre, a surmonté la douleur abdominale qui l’avait conduit au bord de l’abandon au tour précédent, pour dominer Milos Raonic (17e) 7-6 (7/4), 4-6, 6-1, 6-4, dimanche en huitièmes de finale des Internationaux d’Australie.

Mis à jour le 14 févr. 2021
Agence France-Presse

« En fait, je ne me suis pas réellement préparé pour ce match, j’ai utilisé chaque heure pour essayer de récupérer, d’être en mesure de jouer, a confié le Serbe. J’ai déjà été mieux physiquement. Plus que de m’entraîner, il faut que je récupère ».

Dans n’importe quel autre tournoi qu’un Grand Chelem, je déclarerais forfait. Là, je veux faire de mon mieux pour récupérer et essayer de revenir sur le court.

Novak Djokovic

« Aujourd’hui, avant la fin de mon échauffement, trois heures avant d’entrer sur le court, je ne savais toujours pas si je jouerais ou pas », a ajouté le joueur qui espère décrocher un neuvième titre record à Melbourne, son 18e titre majeur.

Vendredi soir, après avoir laborieusement éliminé Taylor Fritz en cinq sets, il avait indiqué souffrir d’une « déchirure musculaire ». Au vu de sa performance dimanche, il y a peu de risques qu’il s’agisse d’une déchirure.

« Une fois que le muscle a été chaud, ça allait. Pendant le match, il y a eu des hauts et des bas. Ce n’est pas idéal, mais je ne peux pas me plaindre, j’ai gagné le match. J’espère simplement que ça ira mieux dans deux jours », a-t-il ajouté.

PHOTO WILLIAM WEST, AGENCE FRANCE-PRESSE

Novak Djokovic

Mardi, Djokovic affrontera Alexander Zverev (7e) en quarts de finale.

« On a un peu la même blessure, sauf que lui c’est de l’autre côté. Hier on a plaisanté en se disant que si on devait s’affronter en quarts, on jouerait sans les services », a affirmé Djokovic, alors que Zverev n’a jamais fait état d’une telle blessure.

Face à Raonic, le Serbe a laissé voir des signes de souffrance de temps à autre, mais jamais d’inquiétude face à un adversaire qui ne l’avait encore jamais battu en onze rencontres. Trop solide à l’échange pour le Canadien, rarement mis en danger sur son propre service, Djokovic a maîtrisé la puissante mise en jeu de son adversaire pour s’imposer… pour la 12e fois en autant de confrontations.

À 33 ans, Djokovic a ainsi remporté son 300e match en Grand Chelem, seul Roger Federer a fait mieux (362).

Détenteur du record de titres à Melbourne, il jouera son 12e quart de finale australien pour égaler Rafael Nadal. Mais l’Espagnol tentera lundi de se qualifier pour son 13e quart. Federer en a joué 15. De manière générale, Djokovic jouera un 48e quart de Grand Chelem, seul Federer a fait mieux (57).