(Paris) La double championne de Wimbledon, Petra Kvitova, a surmonté de très coûteuses doubles fautes pour venir à bout malgré tout de la 66e joueuse mondiale Laura Siegemund 6-3, 6-3, mercredi, accédant ainsi aux demi-finales des Internationaux de tennis de France pour la deuxième fois de sa carrière.

Associated Press

Kvitova a l’habitude de donner le ton au match avec ses puissants services et coups droits, mais elle a commis de nombreuses doubles fautes et a été brisée à deux reprises en deuxième manche.

La Tchèque n’a pas perdu son sang-froid, et elle est donc de retour dans le carré d’as à Roland-Garros pour la première fois depuis 2012. Elle s’était inclinée devant l’éventuelle championne cette année-là, la Russe Maria Sharapova.

Kvitova n’a pas perdu le moindre set en cinq matchs jusqu’ici dans le tournoi.

C’est plutôt Siegemund qui a commis la double faute la plus coûteuse. Elle s’est produite sur la deuxième balle de match de Kvitova.

Siegemund a aussi raté une série d’amortis au filet. L’Allemande a demandé l’intervention d’une thérapeute sur le terrain afin de recevoir des soins au bas du dos après avoir été brisée par Kvitova, procurant une avance de 3-2 à la Tchèque au deuxième set.

L’adversaire de Kvitova en demi-finale sera la gagnante du duel entre la championne des Internationaux d’Australie, Sofia Kenin, et sa compatriote américaine Danielle Collins.