(Toronto) Bianca Andreescu renonce au reste de la saison 2020 afin de se concentrer sur sa santé et l’entraînement.

La Presse Canadienne

La joueuse de tennis canadienne en a fait l’annonce sur Twitter, mardi.

Cette décision était attendue depuis que la joueuse de 20 ans a renoncé aux Internationaux de France qui commencent dimanche, à Paris.

Outre cette dernière manche du Grand Chelem en 2020, il ne reste qu’une poignée de tournois au calendrier du circuit féminin qui n’ont pas été annulés en raison de la pandémie de la COVID-19.

« Aussi difficile que cela a été de prendre cette décision, j’ai tellement à anticiper en 2021, y compris les Jeux olympiques, a expliqué Andreescu. Je veux utiliser ce temps pour me concentrer sur mon jeu afin de revenir plus forte et meilleure que jamais. »

Andreescu s’est blessée au genou en octobre dernier. La décision ne reflète pas un nouveau souci de santé pour l’Ontarienne, a confié son entraîneur Sylvain Bruneau.

« Il n’y a pas de nouvelle blessure qui est survenue, a dit Bruneau. C’est juste que nous avons été un peu ralentis à l’entraînement. Nous espérions être prêts pour Flushing Meadows et sinon pour Roland-Garros mais à chaque fois, c’était un peu trop serré.

« Elle est sur la bonne voie, mais elle veut que son retour soit réussi au niveau de la santé et des résultats. Le genou ne l’ennuie plus, ça va très bien. Elle veut juste y aller de façon progressive, pour pouvoir jouer à haute intensité et de façon répétée. »

Andreescu n’a pas disputé un match en compétition depuis sa blessure au genou en octobre dernier lors des Finales de la WTA en Chine.

Elle a également fait l’impasse sur les Internationaux des États-Unis plus tôt ce mois-ci à New York, qualifiant sa décision de « difficile ». Andreescu avait remporté ce tournoi l’an dernier face à Serena Williams, un premier titre en simple à un tournoi du Grand Chelem pour un athlète canadien.

Bruneau prévoit se rendre bientôt en Europe où va s’entraîner Andreescu, en vue d’une participation aux Internationaux d’Australie.

Andreescu a également remporté des tournois majeurs à Toronto et à Indian Wells l’an dernier, pour se hisser à la 4e position du classement WTA. Elle est actuellement au 7e rang, malgré sa longue période d’inactivité.

« Il y a une nouvelle façon de faire (vu la pandémie et les tournois annulés), a dit Bruneau. Des résultats ont été préservés et donc Bianca peut garder ses points en vue d’Indian Wells, la coupe Rogers, New York, la Chine et ainsi de suite.

« Les joueuses peuvent garder le meilleur résultat de 2019 ou 2020 ; dans son cas, c’est bien sûr 2019. Éventuellement, je pense qu’ils vont remettre ça à la normale et laisser tomber les résultats de 2019.

« Ça va lui causer une grande chute au classement mais honnêtement, ça ne me préoccupe pas du tout. Ce qui m’importe est qu’elle retrouve son niveau de tennis, et je suis très très confiant que ça va être le cas. »

Par ailleurs, les Québécoises Leylah Annie Fernandez et Eugenie Bouchard représenteront le pays en simple à Roland-Garros. Bouchard a reçu un laissez-passer des organisateurs. Du côté masculin, Denis Shapovalov, Milos Raonic, Félix Auger-Aliassime et Vasek Pospisil seront de la partie.