(Paris) La Coupe Fed, pendant féminin de la Coupe Davis, est rebaptisée Coupe Billie-Jean-King, du nom de la championne américaine, dix fois victorieuse de l’épreuve, qui a largement œuvré à la reconnaissance du tennis féminin, a annoncé jeudi la Fédération internationale de tennis.

Agence France-Presse

L’édition 2020, qui devait étrenner son nouveau format calqué sur celui de la Coupe Davis, a été reportée au printemps 2021, du 13 au 18 avril à Budapest.  

Il s’agira d’une phase finale d’une semaine, réunissant douze nations, réparties dans quatre poules. La France est tenante du trophée.

Billie Jean King (76 ans) a remporté douze titres du Grand Chelem et dix Coupes Fed en tant que joueuse puis capitaine. Au-delà de son palmarès, elle est la fondatrice et la première présidente, en 1973, de la WTA, l’association des joueuses professionnelles qui gère désormais le circuit féminin.

« La Coupe Davis porte le nom d’un homme (celui de l’Américain Dwight Davis, NDLR), donc il est tout à fait normal que la Coupe du monde féminine de tennis porte celui d’une femme. Avec tout ce qu’elle a accompli pour notre sport et ses efforts infatigables pour promouvoir l’égalité, je ne peux pas penser à quelqu’un qui le mérite plus que Billie Jean King », estime la vice-présidente de la Fédération internationale de tennis, Katrina Adams.