(Lexington) La Britannique Jo Konta a été prise de palpitations cardiaques lors de son match face à la Tchèque Marie Bouzkova (6-4, 6-4), lundi, au 1er tour du tournoi de Lexington dans le Kentucky, nécessitant après sa défaite des soins médicaux.

Agence France-Presse

Tête de série N.3 du tournoi marquant le retour du tennis professionnel aux États-Unis après cinq mois d’interruption due au coronavirus, la joueuse de 29 ans est apparue mal à l’aise dans la première manche, pressant son cou avec deux doigts pour mesurer son pouls, avant de reprendre le jeu.  

« Il a fallu un certain temps pour que ça se calme, jusqu’à environ 4-3 dans le premier set. Après quoi j’ai pu me concentrer sur le tennis », a raconté Konta, qui se sentait « un peu étourdie à la fin ».  

Elle a expliqué qu’elle était sujette à des palpitations soudaines qui peuvent faire monter en flèche son rythme cardiaque. « Il augmente sans raison… Nous n’avions pas joué un long point à ce moment-là, je ne me sentais pas fatiguée. Et pourtant, je n’avais plus aucune force. »

Pas la première fois, elle est inquiète

La Britannique a confié que c’était la quatrième fois qu’elle était affectée par ce type de problème pendant un tournoi ou à l’entraînement.  

« Nous ne savons pas pourquoi cela se produit, c’est dans des situations stressantes, dans des situations pas stressantes. Dans ces moments-là, je ne peux pas fonctionner pendant les premières secondes », a-t-elle encore décrit.  

« Je suis inquiète. Je vais passer un autre électrocardiogramme […] Mais maintenant cela ne se reproduira probablement plus avant un an ou quelque chose comme ça », a conclu Jo Konta.

Parmi les autres matchs du jour, à noter la qualification de la Bélarusse Aryna Sabalenka (N.2) aux dépens de l’Américaine Madison Brengle 6-1, 6-7 (5/7), 6-2.  

Mardi marquera l’entrée en lice de la vedette Serena Williams contre Bernarda Pera.