(Melbourne) Le Suisse Roger Federer a surmonté un lent départ, concédant même la première manche, avant de se relever et dominer le Hongrois Marton Fucsovics en quatre manches de 4-6, 6-1, 6-2, 6-2 dimanche en quatrième ronde des Internationaux de tennis d’Australie.

La Presse canadienne

Mardi, Federer affrontera l’Américain Tennys Sandgren dans ce qui sera son 15e match de quarts de finale à Melbourne Park, un record du tournoi. Six de ses 20 triomphes en tournois du Grand Chelem ont été inscrits en Australie.

Sans être passé aussi près d’une élimination que lors de son match précédent contre l’Australien John Millman, Federer, 3e tête de série, a été incapable de créer une seule balle de bris lors de la manche initiale. Dans les trois autres sets, il a réalisé sept bris. Il a terminé le match avec un net avantage de 44-15 dans les coups gagnants, par une soirée fraîche où le mercure n’a pas atteint la barre des 20 Celsius.

« Au premier set, Roger a manqué plusieurs coups », a d’ailleurs noté Fucsovics.

Mais comme Federer l’a lui-même souligné, il est parvenu à trouver une solution.

« J’ai connu un bon début de deuxième manche et éventuellement, c’est devenu plus facile. »

Depuis le début du tournoi, Federer n’a toujours pas affronté un joueur classé parmi les têtes de série, et cette tendance se poursuivra contre Sandgren, classé 100e monde. Sandgren a causé une surprise en défaisant l’Italien Fabio Fognini, 12e tête de série, 7-6 (5), 7-5, 6-7 (2), 6-4.

L’autre match de quarts de finale dans la section du tableau où se trouve Federer mettra aux prises le champion en titre Novak Djokovic, classé 2e, face au Canadien Milos Raonic, 32e tête de série.