Source ID:; App Source:

La Suisse passe mais ne se rassure pas

L'ancien de l'Impact Blerim Dzemaili (au centre) a... (Photo Martin Bernetti, AFP)

Agrandir

L'ancien de l'Impact Blerim Dzemaili (au centre) a marqué le premier but de la Suisse à la 31e minute.

Photo Martin Bernetti, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Nijni Novgorod, Russie

La Suisse est qualifiée pour les huitièmes de finale du Mondial 2018 après son match nul de 2-2 contre le Costa Rica, mercredi à Nijni Novgorod, mais sa défense fait peur avant d'y affronter la Suède.

Le jour du grand cataclysme allemand, la «Nati» pouvait reprendre le flambeau du réalisme. À la 87e minute après le but de Josip Drmic, elle avait encore la victoire en main, après avoir pourtant été dominée.

> Consultez les statistiques du match

Mais elle a trop mal défendu et concédé l'égalisation - un penalty de Bryan Ruiz qui heurtait la transversale mais rebondissait sur le dos du gardien Yann Sommer pour entrer dans les filets - en toute fin de match (90e+3) qui a permis aux «Ticos» d'arracher leur seul point du tournoi.

La Suisse en a même concédé deux en deux minutes, mais l'arbitre français Clément Turpin a dû annuler le premier après visionnage, car Ruiz était hors-jeu au moment de la faute commise sur lui par Michael Lang.

Blerim Dzemaili avait mis la Nati sur la voie d'une frappe pure (31e) au moment où elle sortait à peine la tête de l'eau.

Déjà éliminés, les Ticos, héros du Mondial 2014 où ils avaient atteints les quart de finale pour la première fois, évitent de quitter la Russie sur trois défaites grâce au but de Kendall Waston (56e), qui a un peu poussé Manuel Akanji pour s'élever, et au penalty final de Ruiz! Denis Zakaria avait fauché John Campbell à l'entrée de la surface.

Lichtsteiner suspendu

Mais à Saint-Pétersbourg contre la Suède, le 3 juillet, la Suisse devra résoudre quelques problèmes pour gagner enfin, pour la première fois de son histoire, un match à élimination directe en Coupe du monde. Elle a perdu en quart de finale à domicile en 1954, et en huitième de finale en 1994, 2006 et 2014.

Elle doit resserrer sa défense et remplacer son capitaine. L'inamovible Stephan Lichtsteiner, nerveux, a reçu un deuxième avertissement dans la compétition pour une semelle sur Colindres et sera suspendu en huitièmes.

En attaque, Vladimir Petkovic a peut-être trouvé la solution. En 20 minutes, Drmic a plus fait que Haris Seferovic en deux matchs et que Mario Gavranovic en 70 minutes. Sa tête smashée s'est aussi écrasée sur la barre (78e).

Il aurait pu signer une victoire flatteuse, car les Suisses étaient totalement amorphes en début de match, sauvés par Sommer devant Celso Borges (6e) puis Campbell (8e), et par la barre transversale sur un lob de Daniel Colindres (10e)!

À noter tout de même le superbe premier but des Suisse, sur une superbe action géométrique. Cette fois pas d'aigle mais un signe de croix, un bon ballon de Xherdan Shaqiri pour Lichtsteiner sur la droite, un centre vers Breel Embolo qui remisait à gauche pour une frappe pure de Dzemaili.

Le Bolognais l'a fêté en faisant deux avec le pouce et l'index, a priori pas un signe polémique, après les vagues de l'aigle kosovar mimé par Granit Xhaka et Shaqiri, mais le décompte de ses buts en Coupe du monde. Quatre ans plus tôt, Dzemaili avait réduit le score contre la France (5-2).

Il faudra que l'expérimenté milieu (32 ans) resserre les boulons de son équipe avant la Suède.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer