L'Impact disputera la finale de la Classique Disney, le week-end prochain, après avoir obtenu le point du match nul face à DC United (1-1), samedi après-midi. Andrea Pisanu a inscrit le premier but de la rencontre, à la 18e minute, avant que Kyle Porter n'égalise dans les dernières minutes. Ce résultat suffit donc à l'Impact qui, sauf énorme surprise, affrontera le Crew de Columbus, dans une semaine.

Pascal Milano LA PRESSE

«Nous avons atteint notre objectif d'avant-match en nous retrouvant en finale. Quant à la manière, je ne suis pas tellement content, mais il faut aussi avoir des matchs comme cela», a expliqué Marco Schällibaum.

L'entraîneur montréalais a modifié son onze partant pour le troisième match de suite. Cette fois, Hassoun Camara occupait le poste de latéral droit tandis que Pisanu et Arnaud cohabitaient en milieu de terrain. L'Italien a débuté sur le flanc droit alors que l'Américain se retrouvait dans l'axe. Passeur lors du dernier match, mercredi, Pisanu a trompé Bill Hamid grâce à un magnifique retourné acrobatique. De son côté, Arnaud a été impliqué dans quelques duels musclés qui ont contribué à rendre l'atmosphère électrique, en fin de première période. La mi-temps n'a d'ailleurs pas contribué à calmer les esprits dans les deux camps.

«C'était un match assez robuste et agressif, a résumé Patrice Bernier. Je sais que l'arbitre ne veut pas de carton jaune en match amical, mais il faut mettre une limite. En première mi-temps, il y avait une faute et un rassemblement toutes les cinq minutes. Ça ressemblait à un match entre deux équipes qui luttaient pour une première place.»

En défense centrale, Alessandro Nesta est monté en puissance au niveau physique en jouant près de 80 minutes. Avec sa légendaire lecture du jeu, Nesta a intercepté un nombre impressionnant de ballons, en plus de guider ses coéquipiers par sa voix et par ses gestes. L'égalisation, sur un cafouillage de la défense montréalaise est survenue après sa sortie. Bien que dominé, l'Impact n'a pas concédé énormément d'occasions franches. À la 20e minute, Troy Perkins a bloqué un tir à bout portant de Lionard Pajoy. DC United a ensuite accentué sa pression, en deuxième mi-temps. Le gardien de l'Impact a notamment eu très chaud sur une frappe de Chris Pontius qui a frôlé sa transversale. Il n'a par contre rien pu faire sur la tentative de Porter «À part le but, on a été bien défensivement», a clamé Schällibaum alors que pour Bernier, l'Impact n'a «pas trop donné d'occasions, à part des centres et des frappes lointaines.»

Durant tout le match, l'Impact a obtenu ses meilleures occasions sur des contre-attaques que ni Marco Di Vaio, ni Justin Mapp ou Bernier ne sont parvenus à concrétiser. «Il faut être capable de conserver un peu plus le ballon. Nous nous sommes concentrés sur cet aspect lors des trois dernières semaines», a rappelé Bernier.

Pour la première fois depuis son arrivée, en Floride, les joueurs de l'Impact auront une journée de repos, dimanche.