Le milieu Paul Scholes, un pilier de Manchester United depuis quinze ans, a inscrit dans le temps additionnel le but de la victoire chez le voisin de City (1-0), qui garde ses Red Devils dans la course au titre de champion d'Angleterre, après la 35e journée.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Avec ce résultat, le triple champion sortant remet la pression sur le leader, Chelsea, qui ne compte plus qu'un point d'avance avant un déplacement périlleux à Tottenham en fin d'après-midi.

Cette défaite cruelle est un coup d'arrêt pour City dans sa quête de qualification pour la Ligue des champions, Tottenham risquant de lui ravir la quatrième place.

Dans ce match fermé, United a été l'équipe la plus dominatrice. Mais les hommes d'Alex Ferguson ont longtemps pâti du manque de tranchant de leur homme providentiel Wayne Rooney qui, s'il a été titularisé, est apparu diminué par sa blessure à une cheville, avant d'être remplacé par Dimitar Berbatov (75).

Sur sa seule occasion, il n'a pas profité d'une erreur de Kolo Touré qui lui avait ouvert le chemin du but, ne cadrant pas sa frappe (41).

«Scholes nous maintient en vie»

En face, Carlos Tevez a été discret face à son ancien club, dangereux uniquement sur un coup franc capté par Edwin Van der Sar (9). Le nouveau forfait du défenseur central Rio Ferdinand (inquiétant à moins de deux mois du Mondial) semblait devoir lui faciliter la tâche. Mais l'Argentin a été maîtrisé par Nemanja Vidic et Jonny Evans.

Globalement dominé, City terminait mieux et aurait pu emporter la mise sur un cafouillage (86) ou un tir de Wayne Bridge (89).

Mais alors que Ryan Giggs avait manqué trois occasions (45, 74, 89), c'est un autre symbole, Scholes, qui faisait la décision au bout du temps additionnel, d'une jolie tête décroisée à la réception d'un centre de Patrice Evra (90+3).

Difficile de trouver meilleure façon pour le milieu formé au club, de fêter sa prolongation de contrat signée cette semaine.

«Après deux semaines difficiles, Scholesy nous donne ce but et nous maintient en vie», se félicitait après la rencontre un autre «grognard», Gary Neville. «Il a été fantastique. Il est si talentueux. Il a été magnifique aujourd'hui», a commenté Ferguson.

Le «divin rouquin», splendide dans l'animation, a envisagé de raccrocher les crampons à 35 ans, excluant de jouer pour une autre équipe et jugeant son apport insuffisant pour United. Ce but, qui pourrait peser à l'heure des comptes finaux, est le plus beau des démentis à ces doutes. Scholes s'est offert la possibilité de croire à un dixième titre de champion avec son club...