(Buenos Aires) La vedette du PSG Lionel Messi, qui n’a pas encore joué de l’année, est absent de la liste communiquée mercredi par le sélectionneur argentin Lionel Scaloni, en vue des deux prochains matchs qualificatifs pour le Mondial-2022, pour lequel l’Argentine est déjà qualifiée.

Publié le 19 janvier
Agence France-Presse

Les Parisiens Leandro Paredes et Angel di Maria figurent bien par contre dans la liste de 27 joueurs communiquée par Scaloni en vue des matchs le 27 janvier contre le Chili, à Calama (Chili), puis face à la Colombie le 1er février à Cordoba (centre de l’Argentine), pour les 15e et 16e journées de qualifications de la zone sud-américaine.

Messi, en phase de reprise après avoir contracté la COVID-19 durant les fêtes de fin d’année, avait déclaré forfait pour PSG-Brest samedi dernier en Ligue 1. Entre blessures et retours tardifs de sélection, il a manqué dix matchs de championnat depuis son arrivée au PSG en août.

Il a toutefois repris l’entraînement collectif avec le club de la capitale mardi et devrait jouer ses premières minutes de l’année 2022 dimanche contre Reims (20 h 45).

L’Albiceleste étant déjà qualifiée, Scaloni aurait pu effectuer une revue d’effectif. Sa liste contient finalement peu de nouveautés, et ne compte que deux joueurs évoluant dans le championnat argentin : le gardien vétéran Franco Armani, et le jeune attaquant de River Plate Julian Alvarez (cinq sélections), considéré comme la future pépite du football argentin.

L’Argentine a validé en novembre dernier son billet pour le Mondial au Qatar à l’issue d’un match nul (0-0) face au Brésil, déjà qualifié, à l’issue de la 14e journée des qualifications.

À quatre journées de la fin, l’Albiceleste, à six points derrière le Brésil, est sûre de terminer à l’une des quatre places directement qualificatives de la poule unique.

L’Équateur, vainqueur au Chili, est bien placé pour s’emparer du troisième ticket. La dernière place directement qualificative et la place de barragiste se disputeront entre Colombie, Pérou, Chili, Uruguay voire la Bolivie, qui se tiennent en deux points.