Pas de doute, la rencontre de mercredi entre le Forge FC et le CF Montréal est accompagnée d’une aura bien spéciale.

jean-françois téotonio
jean-françois téotonio La Presse

C’est en premier lieu une demi-finale de Championnat canadien, avec tout l’aspect dramatique qu’un match à élimination directe peut comporter.

Mais ce sera aussi l’occasion de retrouvailles entre les frères David et Mathieu Choinière. Le premier joue maintenant avec le Forge de Hamilton en Canadian Premier League (CPL) après avoir fait ses débuts professionnels avec l’Impact en 2016. Il a quitté son club formateur en 2018.

Lisez « Mathieu Choinière, le foot ou rien »

« Ce serait très, très spécial pour nous deux », souligne David en visioconférence, mardi.

« Les deux, on ne sait pas si on va commencer le match, continue le frère aîné. […] C’est sûr que si on a la chance de s’affronter directement… D’autant que moi, je suis un ailier et que lui joue sur le couloir avec son équipe, ce serait une confrontation directe. »

C’est une rivalité saine. On s’est parlé [lundi] au téléphone. Il n’y a pas de compétition. Le match est entre le Forge FC et le CF Montréal, pas entre mon frère et moi.

David Choinière

Son entraîneur-chef, Bobby Smyrniotis, sera heureux d’entendre cette dernière affirmation.

« Tous les joueurs, des deux côtés, sont assez professionnels pour s’assurer de se concentrer sur le plan de match de l’équipe et de laisser l’aspect émotionnel de côté », a lancé celui qui a mené son équipe à deux titres consécutifs en CPL, en 2019 et 2020.

Smyrniotis faisait ainsi référence aux nombreux liens qui unissent les joueurs des deux équipes. Outre David Choinière, le Forge aligne aussi Omar Browne, Kyle Bekker, Woobens Pacius et Maxim Tissot, tous d’anciens porte-couleurs du club montréalais.

David Choinière voit par ailleurs un joueur « très talentueux » en Browne, qui avait vécu un divorce amer avec Montréal en 2019 lorsque Rémi Garde tenait les commandes de l’équipe. « Il peut déséquilibrer une équipe à lui tout seul sur un couloir, analyse Choinière. […] C’est un joueur qui va nous amener beaucoup de bien dans la partie offensive. »

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Wilfried Nancy parle avec ses joueurs.

« Une motivation de plus »

« On doit oublier qu’on va jouer contre une équipe de la CPL », a lancé l’entraîneur-chef du CF Montréal, Wilfried Nancy, lundi.

Est-ce que le sentiment est réciproque de l’autre côté ?

« Non, on ne l’oublie pas, croit plutôt David Choinière. On sait que Montréal, c’est une équipe MLS, avec des joueurs de qualité. Le fait d’affronter une division en haut de nous, c’est une motivation de plus. »

Ce n’est que du bonus, on n’a rien à perdre ; on a tout à prouver. Il y a plusieurs joueurs qui ont l’ambition de faire un saut en MLS ou de faire un saut dans un niveau supérieur. En affrontant des joueurs à ce niveau, on peut se comparer, voir où on est rendus dans notre progression.

David Choinière

Son entraîneur n’est pas tout à fait du même avis.

« C’est 22 joueurs sur le terrain, a commenté Bobby Smyrniotis. Peu importe dans quelle ligue tu joues. Tout le monde ne fait que frapper un ballon ; une équipe vers un filet, la seconde vers un autre filet. »

S’il avoue que sa vision « est un peu simpliste », il convient que « Montréal a un groupe de qualité ».

« On a notre ADN en tant qu’équipe, ajoute-t-il. On a notre philosophie. […] On ne surestime ou ne sous-estime aucun adversaire. »

S’il parle avec confiance des principes de son alignement, Smyrniotis croit aussi avoir saisi ceux des Montréalais.

« Une des caractéristiques de Montréal, c’est que si vous changez les visages de l’équipe, il n’y a pas beaucoup de différence sur le plan du style de jeu », analyse l’entraîneur lorsqu’interrogé sur les nombreux blessés du camp montréalais.

Des tendances pourraient différer, par exemple, « si vous changez [Romell] Quioto pour Sunusi [Ibrahim] ». « Nous allons nous préparer en sachant que Montréal a une certaine façon de jouer. S’ils décident de nous surprendre, nous serons prêts à y répondre sur-le-champ. »