(Toronto) De retour au pays après avoir récolté deux points grâce à deux verdicts nuls au Mexique et en Jamaïque, l’équipe canadienne de soccer peut espérer grimper au classement du tournoi de qualification de la CONCACAF en accueillant le Panama, mercredi soir, à Toronto.

Neil Davidson La Presse Canadienne

La tâche ne sera toutefois pas facile pour le Canada (1-0-4) qui demeure invaincu depuis le début du tournoi à la ronde. Le Panama (2-1-2) occupe actuellement le 3e rang grâce à huit points récoltés en cinq parties, un point devant les Canadiens.

Au classement mondial, les « Canaleros » sont classés 68e, alors que le Canada se trouve un peu plus haut au 51e rang.

Pour l’entraîneur-chef John Herdman, cet affrontement est d’ailleurs un moment clé en vue de la qualification de l’équipe canadienne qui espère obtenir son billet pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

« S’il y a une partie que l’on doit gagner pour vraiment donner le ton, c’est celle-là », a-t-il résumé clairement après l’entraînement mardi.

« J’ai l’impression que c’est comme un match de six points en raison de notre position au classement, mais surtout en raison d’où devrait se retrouver le Panama au classement à la fin du tournoi. Je crois que cette équipe est une sérieuse menace pour occuper l’une des trois premières places », a analysé Herdman.

Les trois meilleures équipes à la fin du tournoi obtiennent leur billet pour le Qatar. L’équipe qui termine au quatrième rang aura une dernière chance de se qualifier lors d’un match éliminatoire.

Jusqu’ici, le Panama a utilisé le même alignement lors de ses cinq premières parties. Une formation qui joue un style robuste et combatif afin de retourner au grand rendez-vous de la planète football après une première participation en 2018.

« C’est une bonne équipe. Ils ont l’expérience des vétérans, ça se voit dans chaque partie, a observé Herdman. Ils ont simplement une équipe qui gère très bien ses matchs. »

Si les Canadiens ont offert de bonnes performances sur la route, ils savent qu’ils doivent maximiser la récolte de points à domicile. Jusqu’ici, ils ont obtenu quatre points sur une possibilité de six à la maison.

Selon Herdman, son groupe est d’ailleurs bien heureux de rentrer au pays. Certains joueurs en ont profité pour passer l’Action de grâce en famille.

« On est dans de bonnes dispositions, a-t-il reconnu. Je ne dirais pas “confortable” parce que je ne veux jamais créer un environnement où l’on se sent confortable. Mais émotivement et mentalement, on se sent bien, on se sent chez nous. »

Pour ce match clé, le BMO Field de Toronto pourra être rempli à pleine capacité, mercredi. Selon Soccer Canada, il restait moins de 2000 billets disponibles mardi.

Le Panama a remporté son dernier duel, dimanche, contre les États-Unis par la marque de 1-0. Il s’agissait seulement de la deuxième victoire du Panama contre les Américains en 24 rencontres.

En cours de route, le Panama a fait match nul contre le Costa Rica et le Mexique, en plus d’enregistrer une victoire contre la Jamaïque et de subir la défaite contre le Salvador.

Le Mexique (3-0-2), classé 9e au monde, est la seule autre équipe invaincue avec le Canada. Elle occupe le premier rang du classement avec 11 points. Les États-Unis sont deuxièmes en raison du différentiel de buts, mais comptent huit points.

Mercredi, le Mexique visite le Salvador (1-2-2), les États-Unis accueillent le Costa Rica (1-1-3) et la Jamaïque (0-3-2) visite le Honduras (0-2-3).