Le Canada sera privé de joueurs importants lorsqu’il affrontera le Mexique au Stade Azteca en qualifications de la CONCACAF en vue de la Coupe du monde, jeudi.

Neil Davidson La Presse Canadienne

L’entraîneur John Herdman a déclaré que le gardien Milan Borjan, qui se remet de la COVID-19, n’a pas fait le voyage.

La contribution du gardien de l’Étoile rouge de Belgrade s’est plutôt limitée à un message vidéo à l’équipe.

« Il est assez émotif, a dit Herdman. C’est une grosse perte. Pas seulement en tant que gardien de but, mais sa présence. Il a été incroyable avec ce groupe pendant cette campagne. »

PHOTO CHRIS YOUNG, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Atiba Hutchinson

Le capitaine Atiba Hutchinson et l’attaquant Cyle Larin (Besiktas, Turquie) manqueront aussi à l’appel, ayant récemment été blessés.

L’attaquant Lucas Cavallini reste dans le protocole de retour au jeu avec les Whitecaps de Vancouver.

« Nous continuons d’espérer qu’ils pourraient nous rejoindre dans cette fenêtre (internationale) », a déclaré Herdman.

Le Canada se classe 51e au monde, comparativement au 9e pour le Mexique.

Après avoir affronté la Jamaïque (59e) à Kingston dimanche, les Canadiens retournent à la maison pour affronter le Panama (68e) au BMO Field de Toronto, mercredi prochain.

Canada Soccer a déjà annoncé que l’attaquant Junior Hoilett (Reading, Angleterre) et le milieu de terrain David Wotherspoon (St. Johnstone, Écosse) rejoindront l’équipe en Jamaïque avant le match du week-end contre les Reggae Boyz.

Herdman, en vidéoconférence à partir du Stade Azteca mercredi soir, a ajouté que le gardien du Minnesota United, Dayne St. Clair, est avec l’équipe.

En l’absence de Borjan, le Canada devrait miser sur Maxime Crépeau des Whitecaps comme gardien partant.

Crépeau a été impressionnant lors de la défaite 2-1 du Canada contre le Mexique en demi-finale de la Gold Cup à la fin juillet, faisant un arrêt merveilleux sur la tête de Rodolfo Pizarro dans le temps additionnel. Le Mexique a finalement remporté le match avec un but à la 99e minute.

« Nous avons laissé une marque, a dit Herdman. Les bons clubs élèvent leur jeu d’un cran. Nous n’avons plus l’élément de surprise.

« Donc, ce que nous attendons, c’est une grande réponse de l’équipe mexicaine. Nous devons être capables de gérer cela. Ils vont hausser leur intensité et nous devrons faire de même, pour obtenir ce résultat. »

Le milieu de terrain Jonathan Osorio, qui a joué au Stade Azteca avec le Toronto FC, attend avec impatience le match.

« Nous avons beaucoup de confiance. Nous croyons beaucoup en ce groupe, a-t-il déclaré. Nous n’avons peur de personne. Nous pensons que nous pouvons battre n’importe qui dans cette région. »

Les Canadiens n’ont jamais battu les Mexicains au Mexique.

Le Mexique (2-0-1) est en tête du classement dit octogonal lors du dernier tour des qualifications dans la région.

Le Canada (1-0-2) est deuxième à la différence de buts après avoir battu le Salvador (65e) et égalé le Honduras (63e) et les Américains, classés en 13e place.

Les États-Unis et le Panama sont également 1-0-2. La Jamaïque est dernière avec une fiche de 0-2-1.

En mars, après que les huit équipes restantes aient joué chacune 14 matchs, les trois premiers du tournoi à la ronde représenteront l’Amérique du Nord et centrale et les Caraïbes au Mondial au Qatar, l’an prochain.

L’équipe en quatrième place participera à un tournoi international pour voir qui les rejoint.

Les Canadiens n’ont pas atteint le tour final des qualifications dans la région depuis les préparatifs en vue de la Coupe du monde de 1998, en France.