(Montréal) Si jamais on devait chercher un exemple d’un match-piège pour une équipe sportive professionnelle, ce n’est pas nécessaire de regarder loin devant. La prochaine sortie du CF Montréal, samedi soir, en est une illustration parfaite.

Michel Lamarche La Presse Canadienne

Six jours après une prestation de haut niveau contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, la meilleure équipe de l’Association Est, la troupe de Wilfried Nancy rendra visite à l’Inter Miami CF (2-8-3), la formation qui compte le moins de points dans la MLS.

Une équipe, en plus, que le CF Montréal (6-5-3) a blanchi deux fois en autant de sorties en 2021.

La position du Miami au classement et les succès de son équipe contre la formation floridienne sont des détails qui n’échappent pas à Nancy.

J’ai parlé de ça avec les joueurs hier (mercredi). Je leur ai dit que j’attendais ce match-là avec impatience pour voir comment ils allaient se comporter en tant qu’hommes, et non pas en tant que joueurs.

Wilfried Nancy, lors de sa visioconférence hebdomadaire, jeudi après-midi

« Effectivement, on a gagné deux fois contre Miami. Donc, ils en ont marre que l’on gagne contre eux et c’est sûr qu’ils vont essayer de nous battre. Et en même temps — je n’aime pas quand on compare les équipes, mais on n’a pas trop le choix — les joueurs peuvent penser que le match peut être facile alors que moi, je les ai mis en garde. Je leur ai dit tout simplement que non. Ça va être un match qui va être difficile. J’ai regardé leur match (de dimanche dernier) contre Philadelphie ce matin et hier, et ils s’améliorent. Oui, c’est un match-piège, donc j’ai mis en garde mes joueurs par rapport à ça. »

Le défenseur Joel Waterman a lui aussi insisté sur le fait qu’il faut éviter de prendre un rival à la légère, peu importe lequel.

« C’est dur d’affirmer qu’il s’agit de la pire équipe de l’Association. Au classement, oui, mais il faut voir à quel point la lutte est serrée dans l’Est. Une victoire peut lancer n’importe quel club sur une séquence de succès », a rappelé le défenseur canadien.

« De notre côté, ce qui importe, c’est de nous occuper de la tâche devant nous, et continuer de faire ce que nous faisons en ce moment. Même si les deux derniers matchs ne nous ont pas donné les résultats espérés, je pense que nous jouons bien. Nous avons poussé les meneurs dans l’Est jusqu’à la limite et nous avons eu beaucoup de bonnes opportunités de marquer », a enchaîné Waterman.

Après deux défaites par des marges d’un but, le CF Montréal aura la chance de retrouver le chemin de la victoire contre une équipe qu’il a blanchie lors de ses 237 dernières minutes de jeu.

Le gardien québécois James Pantemis a réussi les deux blanchissages contre l’Inter Miami CF cette saison, et c’est lui qui défendait la cage de l’équipe le 17 octobre dernier lors d’une victoire de 2-1.

Brek Shea avait marqué le seul but du Miami, à la 33e minute.

« On a bien attaqué et en attaquant, on défendait bien », a noté Nancy lorsqu’il a été invité à expliquer ce qui avait mené aux deux victoires des siens contre Miami cette saison.

« Les moments faibles que l’on a eus, on a su bien les gérer. Je m’attends à ça. Je m’attends aussi à ce que Miami soit beaucoup plus agressif, beaucoup plus entreprenant aussi. Il va falloir qu’on soit bons, encore une fois, dans notre façon de jouer, c’est-à-dire utiliser le ballon comme il le faut et être agressif défensivement. »

Le CF Montréal demeurera privé de plusieurs de ses joueurs importants samedi soir. Le milieu de terrain Samuel Piette et le défenseur Kamal Miller, toujours engagés dans le tournoi de la Gold Cup, seront à l’écart et ce, même si le Canada devait subir l’élimination aux mains du Mexique jeudi soir, a confirmé Nancy.

Romell Quioto, qui a porté les couleurs du Honduras à ce tournoi, mais qui ne l’a pas complété en raison d’une blessure, n’est pas disponible, a aussi mentionné Nancy. La durée de son absence n’a pas encore été définie.

Dans la catégorie des nouvelles plus positives, le gardien Clément Diop est de retour dans l’environnement de l’équipe.

« Il est en avant sur son temps de passage, et on est content pour lui. L’idée, c’est d’y aller progressivement et chaque semaine, faire un petit état des lieux pour voir si on peut avancer un peu plus avec lui ou si l’on reste sur la même dynamique », a fait savoir Nancy.

Enfin, le défenseur Kiki Struna, qui a raté les trois dernières parties du club, s’entraîne avec le groupe.

« Il sera disponible pour être dans le groupe avec nous contre Miami si j’en ai besoin », a déclaré Nancy à son sujet.