(Montréal) Les partisans de l’Italie étaient nombreux dans les rues de la Petite Italie et ailleurs dans la métropole, dimanche après-midi, pour célébrer la victoire de leur équipe à l’Euro 2020.

La Presse Canadienne

Dès que le gardien italien Gianluigi Donnarumma a bloqué le dernier tir de l’Angleterre lors d’une séance de tirs au but qui semblait interminable pour les amateurs de foot, des cris se sont fait entendre, des drapeaux ont été brandis dans les airs et de la fumée rouge a changé la couleur du ciel de la Petite Italie.

« Vivre ça avec mes enfants et avec mon père de 75 ans, c’est un moment spectaculaire », a réagi Antonio Napolitano, un partisan rencontré dans la Petite Italie après la partie.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, LA PRESSE

À la fin du match, des cris se sont fait entendre, des drapeaux ont été brandis dans les airs et de la fumée rouge a changé la couleur du ciel de la Petite Italie. 

« Nous sommes Canadiens d’origine italienne, donc nous avons l’Italie dans le sang », s’est-il exclamé en donnant deux petits coups de poing sur son cœur en signe de fierté.

« Forza Italia ! »

L’Italie a remporté le deuxième Championnat d’Europe de son histoire en défaisant l’Angleterre 1-1 (3-2 aux tirs au but) en finale, dimanche au stade Wembley de Londres. La sélection italienne, menée par son capitaine Giorgio Chiellini, a décroché son premier titre européen depuis 1968.

Pendant ce temps, à Montréal, des rassemblements se sont organisés dans les bars et restaurants, où des centaines de partisans vêtus de gilets bleus s’étaient réunis pour encourager leur équipe favorite.

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, LA PRESSE

Des rassemblements se sont organisés dans les bars et restaurants.

« C’est incroyable », a soutenu Daniel Rus, un Montréalais qui a regardé le match dans la Petite Italie.

« Toutes les places avec vue sur les écrans étaient déjà prises, mais la foule est tellement énergique ici… c’est magique ! »

Même à la mi-temps, alors que l’Angleterre menait toujours 1-0 à la suite d’un but de Luke Shaw à la deuxième minute de jeu, les partisans ne semblaient pas découragés.

C’était le cas d’Anne-Marie Lorain, qui était accompagnée de ses amis et de « la mascotte de l’Italie », le chien Hoshi.

« L’énergie est là, on a ce qu’on veut et on veut qu’ils gagnent évidemment », a-t-elle dit, remplie d’espoir.

Son amie, Nay Farah, a mentionné qu’il était important pour elle d’être présente pour encourager l’Italie, mais aussi pour vivre l’expérience au cœur de l’action.

« On est vraiment là pour l’ambiance, le soleil, l’harmonie, l’union humaine et l’énergie », a-t-elle expliqué.

L’Italie leur a finalement donné raison, puisqu’elle a créé l’égalité 1-1 à la 67e minute par l’entremise de Leonardo Bonucci, avant de l’emporter lors de la séance de tirs au but.

En soirée, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a offert ses félicitations à la sélection italienne par la voie d’un gazouillis sur Twitter.

« La communauté italienne de Montréal est en liesse et c’est beau à voir ! », a écrit la mairesse.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a confirmé que des agents étaient présents dans la Petite Italie pour assurer la sécurité des amateurs, mais aucun évènement majeur n’était à signaler vers 22 h.

Une arrestation a toutefois eu lieu à Saint-Léonard peu après 18 h, lorsqu’un homme a happé un policier avec son véhicule

Le policier, qui s’en est tiré avec des blessures mineures, a effectué un contrôle auprès du conducteur du véhicule, puisque ce dernier a tenté de contourner un barrage routier lors d’un rassemblement lié à l’Euro.

Le véhicule a fui la scène, mais a été rattrapé par les policiers quelques instants plus tard. Le conducteur a été arrêté et a été rencontré par les enquêteurs.

Avec Christopher Reynolds et Virginie Ann.