(Montréal) On savait déjà que le CF Montréal devrait se passer du défenseur latéral Zorhan Bassong ce samedi face au Nashville SC, après les deux cartons jaunes qui lui ont été décernés en première demie, mercredi, contre D. C. United. Ce match a fait une autre victime dans le camp montréalais et pas la moindre : Victor Wanyama.

Michel Lamarche La Presse Canadienne

Le milieu de terrain originaire du Kenya sera lui aussi absent en raison d’une accumulation de cartons jaunes, a confirmé l’entraîneur-chef Wilfried Nancy en visioconférence jeudi après-midi.

Wanyama a écopé un cinquième carton jaune en 2021, pendant la cinquième minute des arrêts de jeu de la deuxième demie, à la suite d’une faute à l’endroit de Yamil Asad.

Pour l’instant, on ne sait trop encore comment Nancy va réorganiser son milieu de terrain pour combler la perte de Wanyama. Toutefois, une chose semble certaine : il s’agira d’une absence significative, et peut-être encore plus samedi, estime Samuel Piette.

« C’est une grosse perte. Victor est un joueur hyper important pour l’équipe », a affirmé le Québécois jeudi après-midi.

« On peut toujours jouer avec l’effectif qu’on a parce qu’on a beaucoup de profondeur et de disponibilité au milieu de terrain, mais que ce soit quand Victor est sur le terrain ou encore-bien qu’on ne l’ait pas encore vécu cette année-lorsqu’il entre à titre de remplaçant, on connaît sa qualité, sa force physique. C’est quelqu’un qui est très calme sur le terrain avec le ballon, qui apporte beaucoup d’assurance. C’est sûr que contre Nashville, une équipe qui aime jouer de façon assez directe, qui est physique, un joueur avec le profil de Victor aurait été l’idéal. C’est une grosse perte pour l’équipe et je pense que c’en est une surtout pour le prochain match », a analysé Piette.

Incidemment, l’exercice visant à deviner la composition du XI partant du CF Montréal en vue de l’affrontement de samedi à Nashville est particulièrement difficile.

Encore ennuyé par une blessure à une hanche, l’attaquant Romell Quioto n’a pas revêtu l’uniforme face à D. C. United mercredi, après avoir raté le rendez-vous du 29 mai à Chicago, le dernier du CF Montréal avant la longue pause de plus de trois semaines.

Erik Hurtado (cuisse), un autre attaquant, était également absent mercredi soir, tout comme le défenseur Joel Waterman. Hurtado avait lui aussi manqué le match du 29 mai.

Lors de sa visioconférence jeudi, Nancy a laissé sous-entendre que Quioto pourrait être disponible face au Nashville SC.

Et il y a le statut du gardien Clément Diop, que l’entraîneur-chef du CF Montréal n’était pas en mesure d’éclaircir jeudi après-midi.

Au moment où Nancy entamait sa visioconférence avec les médias, Diop subissait un examen d’imagerie par résonance magnétique après avoir subi ce qui semblait être une blessure à la cuisse droite au début des arrêts de jeu de la deuxième demie.

Diop, qui avait jusque-là livré une performance spectaculaire pour maintenir le score à 0-0, s’est blessé en effectuant un dégagement devant son filet. Après son botté, il s’est écrasé au sol et y est demeuré pendant plusieurs minutes.

Quand il s’est relevé, il marchait péniblement, mais a tout de même tenu a rester dans le match au lieu de céder sa place à un joueur régulier déjà sur le terrain. Nancy ne pouvait pas dépêcher le gardien James Pantemis, car il avait déjà utilisé tous ses changements disponibles.

Les cinq arrêts de Diop contre D. C. United, dont plusieurs spectaculaires, lui ont d’ailleurs valu une sélection au sein de l’équipe d’étoiles de la semaine dans la MLS.

Par ailleurs, sa détermination a suscité les éloges de la part de ses coéquipiers, notamment celles du défenseur Rudy Camacho qui, après le match, a utilisé le qualificatif « héroïque » pour décrire ce que Diop avait fait en fin de rencontre.

Diop totalise trois jeux blancs depuis le début de la saison, dont deux consécutifs.

Le CF Montréal devait s’entraîner jeudi après-midi et de nouveau vendredi matin à Fort Lauderdale, avant de s’envoler vers Nashville.

Ce sera le deuxième match entre les deux clubs cette saison. Le 24 avril, le CF Montréal avait laissé filer une avance de 2-0 après 45 minutes de jeu et avait dû se contenter d’un verdict nul de 2-2, au Tennessee.