(Montréal) La première sortie officielle de Joaquin Torres avec le CF Montréal est arrivée tardivement, dans des circonstances plus ou moins favorables et a somme toute été brève. Qu’à cela ne tienne ; elle n’est pas passée inaperçue aux yeux de Wilfried Nancy.

Michel Lamarche La Presse Canadienne

Sans aller jusqu’à dire que le milieu de terrain argentin avait offert une performance impeccable samedi dernier contre les Whitecaps de Vancouver, l’entraîneur-chef a brossé un bilan positif des quelque 17 minutes de jeu de Torres en deuxième demie.

En visioconférence lundi après-midi, Nancy s’est notamment attardé sur les qualités d’accélération de l’athlète de 24 ans, acquis en prêt du club argentin Newell’s Old Boys le 4 février dernier.

« Joaquin a faim de jouer. C’est un joueur qui, comme vous avez pu voir, a des qualités intéressantes de prise de vitesse », a d’abord décrit Nancy.

« J’ai été satisfait de sa rentrée, a-t-il enchaîné. Il a été un peu brouillon à certains moments, mais il avait vraiment un désir d’accélérer le jeu. Ça, c’est Joaquin, un joueur capable de prendre de la vitesse sur deux, trois mètres, pour l’avant-dernière passe ou la dernière passe. Vous avez pu le découvrir et je pense que vous allez le découvrir un peu par la suite parce que c’est un joueur qui a un potentiel intéressant pour l’équipe. »

Torres est arrivé dans le match à la 73e minute, en relève à Djordje Mihailovic, soit deux minutes après le deuxième but des Whitecaps, qui ont blanchi la formation montréalaise 2-0.

Il a eu le temps de tenter un tir vers le filet de Maxime Crépeau, sans toutefois toucher la cible.

« Ce n’était peut-être pas le contexte idéal, mais j’étais content de pouvoir faire mes débuts », a déclaré Torres, qui participait à une première visioconférence avec le CF Montréal avec l’aide d’un interprète.

« Il fallait évidemment attaquer, aller vers l’avant, essayer de briser des lignes. C’est ce que j’ai essayé d’amener avec ma présence », a ajouté Torres, tout en précisant qu’il aurait été apte, physiquement, à sauter sur le terrain dès le premier match de la saison.

En prenant la relève de Mihailovic samedi, Torres s’est retrouvé en position dix, ce qui n’est pas nécessairement l’endroit sur le terrain où il a joué le plus fréquemment dans le passé.

« C’est une position où je suis quand même assez à l’aise, a-t-il nuancé. J’aime beaucoup évoluer à un endroit du terrain où il y a des espaces à exploiter et où j’ai des occasions de prendre des tirs de l’extérieur de la surface de réparation. C’est une position qui me plaît beaucoup », a déclaré Torres.

Un parmi plusieurs Argentins à avoir évolué en MLS avec la formation montréalaise au cours des récentes saisons, Torres affirme bien s’intégrer à ses nouveaux coéquipiers et à son nouvel environnement.

La présence d’un compatriote comme Emanuel Maciel est un atout, a d’ailleurs fait remarquer Torres.

« L’adaptation, ça se passe très bien, ça se fait rapidement. Sur le plan humain, “Manu” m’aide beaucoup. On passe beaucoup de temps ensemble et ça, c’est quelque chose qui est très positif, qui a accéléré les choses. »

Le CF Montréal disputera le deuxième d’une série de trois matchs en huit jours alors qu’il affrontera l’Inter Miami CF mercredi soir. Samedi prochain, la formation montréalaise se rendra à Atlanta.