Même à distance, on a pu percevoir une sensation du devoir accompli au sein du CF Montréal à la suite de sa belle victoire contre le Toronto FC en lever de rideau de la saison de la MLS. Ce souci de bien mettre en application les principes mis de l’avant par le groupe d’entraîneurs de l’équipe montréalaise devra être tout aussi fort, ce samedi, contre un rival, le Nashville SC, qui ne génère pas la même charge émotive, mais qui ne s’annonce pas plus commode.

Michel Lamarche
La Presse Canadienne

En visioconférence jeudi, l’entraîneur-chef Wilfried Nancy n’a pas caché qu’il avait été fier du comportement de ses joueurs samedi dernier contre la formation torontoise. Il dit avoir également ressenti cette fierté au sein de son groupe.

« Quand on fait quelque chose de bien, l’être humain, il est content. On travaille beaucoup, on met des choses en place et les joueurs ont une satisfaction personnelle et collective qui fait qu’ils ont aimé le match qu’ils ont joué. Du coup, ils ont apprécié ce moment-là et ils avaient le droit, et j’étais très content parce que c’est une dynamique de groupe », a expliqué Nancy.

Toutefois, aussi satisfaisante a pu être cette victoire, Nancy, ses adjoints et les joueurs ont rapidement tourné la page pour étudier un adversaire qui a tenté rien de moins que 31 tirs en direction du filet, dont 13 cadrés, dans un verdict nul de 2-2 contre le FC Cincinnati samedi dernier.

Aucune équipe dans la MLS n’a tiré aussi fréquemment et touché la cible aussi souvent lors du premier week-end d’activités du circuit Garber. En comparaison, les joueurs CF Montréal ont tenté 12 tirs, dont cinq ont été cadrés lors de leur gain de 4-2 contre le Toronto FC.

Questionné à savoir si sa troupe a intérêt à jouer avec prudence face à un rival qui semble si enclin à se porter à l’attaque, Nancy penche plutôt pour un jeu défensif combatif.

« Il faut être plus agressif sur le porteur de ballon, je ne dirais pas prudent », a-t-il nuancé. « Si on se met à reculer, ce qui va se passer, c’est qu’au lieu de faire je ne sais pas combien de tirs ils ont eus, ils vont doubler. […] Lors du dernier match, je crois qu’ils ont fait 32 centres, ils ont attaqué à cinq dans la boîte. C’est leur façon de jouer », a décrit Nancy.

L’entraîneur-chef du CF Montréal espère, par ailleurs, voir ses joueurs dicter davantage l’allure de la rencontre, ce samedi, qu’ils ne l’ont fait contre le Toronto FC.

Le dernier match a été bon, c’est vrai, mais nous aurions pu faire mieux en ce qui a trait au tempo du match, en gardant le ballon un peu plus longtemps dans les bons moments.

Wilfried Nancy, entraîneur-chef du CF Montréal

« C’est l’objectif que nous allons tenter d’atteindre et c’est là-dessus que nous travaillons cette semaine. Nous savons que ce sera un match difficile, car Nashville a une bonne équipe. »

Nancy n’a évidemment pas dévoilé ses intentions quant à son 11 partant, mais une chose est sûre, le défenseur Luis Binks et le milieu de terrain Lassi Lappalainen seront absents.

Dans le cas du Finlandais, un retour au jeu semble imminent, ce qui n’est pas le cas de Binks.

« Au sujet de Luis, on a voulu voir un peu ce que ça donnait par rapport à sa blessure, on a voulu essayer. Finalement, on s’est rendu compte qu’on ne voulait pas prendre de risque et on préfère que Luis prenne son temps pour revenir en forme. Avec le personnel médical, on a préféré ne pas forcer, qu’il ait une bonne rééducation et qu’il revienne mieux, en forme, car il n’est pas à l’aise », a fait savoir Nancy.