(Los Angeles) Presque deux mois après la suspension de la saison de la MLS pour cause de pandémie de coronavirus, les joueurs d’Atlanta United FC, du Sporting Kansas City, de l’Inter Miami et d’Orlando City SC ont été les premiers à reprendre l’entraînement individuel dans leurs installations mercredi.

Agence France-Presse

« Je suis très heureux d’avoir fait ce premier pas, qui a été le plus difficile, celui qui nous a le plus inquiétés », a déclaré Matias Pellegrini, ailier argentin de l’Inter Miami, club présidé par David Beckham.

Ces retrouvailles avec les pelouses, sur la base du volontariat, pour des séances en extérieur et en solo, ne concernent que les franchises des États dont les directives relatives à la COVID-19 le permettent. En l’occurrence, à ce jour, une petite dizaine sur 26.

Seuls quatre clubs ont accueilli leurs joueurs : Atlanta United, Sporting Kansas City, Inter Miami et Orlando City SC. Le Dynamo de Houston devrait rouvrir ses portes jeudi.  

D’autres clubs éligibles, comme l’Impact de Montréal, entraîné par Thierry Henry, ont en revanche décidé d’attendre quelques jours.

Les clubs restants, une quinzaine, sont encore empêchés en raison du confinement et des restrictions en vigueur chez eux.

À l’issue de leur séance individuelle, plusieurs joueurs ont exprimé leur satisfaction d’avoir pu renouer avec le terrain en bénéficiant des mesures de prévention établies par la MLS.

« Très heureux. De très bonnes dispositions ont été prises au club pour prendre soin de nous et du personnel », a déclaré l’Argentin Gonzalo Martinez, milieu de terrain d’Atlanta.

Parmi les règles fixées par la ligue, pas plus de quatre joueurs à la fois sont autorisés à s’entraîner, chacun possédant sa portion de terrain.

Chaque joueur doit se présenter masqué et se faire prendre la température à son arrivée. Des stations de lavage et de désinfection des mains sont disposées sur site et des places de stationnement sont désignées pour maintenir une distance.

« Beaucoup d’informations nous ont été transmises (mardi) soir sur ces protocoles. C’est fastidieux, mais c’est important parce que nous voulons nous assurer que nous prenons toutes les précautions », a déclaré Luis Robles, gardien de l’Inter Miami.

La saison de la MLS a été suspendue le 12 mars après seulement deux journées en raison de la pandémie de coronavirus. Les clubs attendent désormais le feu vert pour pouvoir organiser des séances collectives, pas avant le 15 mai. Quant à l’éventuel retour à la compétition, il a été fixé au 8 juin au mieux.