(Berlin) Luca Kilian, le premier footballeur de première division allemande touché par le coronavirus, est tiré d’affaire mais reconnaît avoir « eu peur », dans une interview publiée lundi dans la presse locale.

Agence France-Presse

« Ca a commencé le 10 mars avec une toute petite irritation dans la gorge », raconte au journal Westfalen-Blatt le joueur de 20 ans du SC Paderborn, actuel dernier du championnat, « le lendemain j’ai eu des maux de tête, mais j’ai continué à m’entraîner ».

Quatre jours de fièvre

Le 12 mars j’ai eu les premières bouffées de chaleur […] et un jour plus tard c’était vraiment fort. Fièvre et forts tremblements. À ce moment là j’ai vraiment eu peur pour la première fois.

Luca Kilian

« Il a fallu quatre jours pour que la fièvre baisse et, à partir de là, je suis allé mieux de jour en jour, poursuit Kikian.

Le joueur lance dans cette interview un appel pressant à respecter les consignes des autorités sanitaires : « Je peux maintenant faire part de mon expérience : je suis sportif et en forme, mais j’ai dû lutter durement contre le virus. Pour les gens qui ont des pathologies, ça peut mettre en danger leur vie », dit-il.

Reparti chez ses parents à Dortmund dès le début de sa maladie, le jeune international Espoirs n’a pas été hospitalisé, parce que sa mère est infirmière et a pu s’occuper de lui en l’isolant à domicile. « Si j’étais resté seul à Paderborn, je serais allé à l’hôpital », affirme-t-il.