(Turin) Cristiano Ronaldo, la vedette portugaise de la Juventus Turin, en quarantaine depuis deux semaines après des tests positifs à la COVID-19, est de nouveau absent de l’alignement partant pour le choc contre Barcelone, mercredi soir en Ligue des champions.  

Agence France-Presse

L’attaquant de 35 ans, meilleur buteur de l’histoire de la Ligue des champions, a dépassé le temps de quarantaine minimum de dix jours, mais avait besoin d’un test négatif, au plus tard d’ici mardi soir, veille du match, pour espérer retrouver son rival de toujours, Lionel Messi.

Les retrouvailles entre les deux légendes sont reportées au match retour, le 8 décembre en Catalogne.

Le joueur et son club ont attendu en vain mardi l’indispensable test négatif.

Selon la télévision portugaise TVI, Ronaldo « a une nouvelle fois été testé positif à la COVID-19 » mardi. Selon cette chaîne, la vedette a déjà effectué 18 tests à la COVID-19 depuis qu’il a été testé positif avec la sélection portugaise.

Asymptomatique et en forme

Ronaldo, qui ne présente pas de symptômes, vit à l’isolement dans son domicile turinois d’où il diffuse sur les réseaux sociaux des images le montrant en train de se maintenir en forme.

« Je me sens bien et en bonne santé. Allez la Juve », a-t-il écrit mercredi dans un premier message adressé à ses plus de 240 millions d’abonnés sur Instagram.

Il a ensuite ajouté un second message en lettres capitales : « La PCR c’est des conneries » (« PCR IS BULLSHIT »), avant de le retirer après l’avoir laissé 90 minutes.

Le match contre Barcelone mercredi est le quatrième que va manquer le Portugais, désormais espéré par son club pour la prochaine rencontre de championnat, dimanche contre Spezia.  

La double confrontation entre la Juventus et le FC Barcelone, en phase de groupes de la C1, constitue le premier face-à-face entre Ronaldo et Messi depuis les clasicos de la Liga, à l’époque où le Portugais jouait au Real Madrid (jusqu’en 2018).