Malgré une formation très réduite, l’Impact de Montréal a soutiré un match nul de 2-2 contre le Fire de Chicago, samedi soir au Red Bull Arena.

Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Lassi Lappalainen et Maximiliano Urruti ont réussi les buts de l’Impact, qui a obtenu huit tirs cadrés en 12 tentatives vers Bobby Shuttleworth.

Robert Berić et Francisco Calvo ont marqué les filets du Fire contre Clément Diop.

Ce match nul de l’Impact (5-8-2) lui permet de mettre fin à une séquence de quatre défaites et de se maintenir au huitième rang du classement de l’Association de l’Est, à égalité avec Atlanta United et Nashville. Les trois clubs totalisent 17 points, un de plus que le Fire (4-7-4). Atlanta a l’avantage avec un meilleur écart de buts pour et buts contre que l’Impact.

L’Impact a disputé ce match en l’absence de plusieurs éléments importants. On savait déjà que le défenseur Luis Binks, suspendu, et les milieux de terrain Orji Okwonkwo (ischiojambier) et Emanuel Maciel (hernie sportive) ne seraient pas disponibles.

Or, les milieux de terrain Saphir Taïder (quadriceps) et Romell Quioto (adducteur) ainsi que le défenseur Jorge Corrales (cheville), qui font tous l’objet de réévaluations quotidiennes, ont également raté le rendez-vous.

Gaffe de Diop

Malgré sa longue liste d’absents et un groupe de réservistes moins nombreux que celui de ses rivaux, l’Impact s’est montré sous un jour plutôt favorable en début de rencontre.

Les hommes de Thierry Henry se sont rapidement implantés dans le territoire du Fire et ont bien contrôlé le ballon. Malgré cela, la formation montréalaise s’est retrouvée devant un déficit de 1-0 à l’issue du premier quart d’heure de jeu.

Après avoir reçu le ballon de Rod Fanni sur une courte remise près de son filet, Diop a effectué une passe molle qu’a interceptée Djordje Mihailovic à l’extérieur de la surface de réparation.

Mihailovic a poussé le ballon vers l’avant où Berić s’en est emparé et, tout en pivotant sur lui-même, a décoché un tir du pied droit à ras la pelouse qui a passé au bout de la main droite de Diop et roulé jusque dans le filet.

Pour Berić, il s’agissait d’un but dans un cinquième match d’affilée.

L’Impact ne s’est pas laissé abattre et a créé l’égalité sept minutes plus tard, à la 22e minute de jeu.

Après avoir reçu une longue passe transversale de Samuel Piette, Bojan s’est approché de la surface de réparation et a décoché un bon tir bas que Shuttleworth a bloqué sans toutefois contrôler le rebond.

Lappalainen a battu le défenseur Mauricio Pineda de vitesse, s’est emparé du retour et a soulevé le ballon au-dessus du gardien du Fire, toujours au sol, pour son troisième but de la saison et son deuxième en trois parties.

PHOTO VINCENT CARCHIETTA, USA TODAY SPORTS

Maximiliano Urruti (à droite)

Beaucoup plus timides en deuxième demie, les hommes de Thierry Henry ont quand même trouvé le moyen de briser l’égalité à la 67e minute quand Urruti a inscrit son quatrième filet de la saison, son premier depuis le 7 mars à Dallas.

Alors qu’il se dirigeait vers le filet adverse, l’Argentin a vu le ballon arriver devant ses pieds à la suite d’un tir de Zachary Brault-Guillard bloqué par le défenseur Miguel Angel Navarro dans la surface. Malgré la présence de Pineda tout près de lui, Urruti a habilement redirigé le ballon du pied droit à la droite de Shuttleworth.

Cette avance n’a duré que six minutes lorsque Calvo a marqué de la tête, après un centre d’Álvaro Medrán que Diop a tenté d’intercepter en sautant haut dans les airs, sans succès. Posté en plein milieu de la surface, Calvo n’a pas raté sa chance devant un filet complètement ouvert.

La troupe de Thierry Henry reprendra le collier dès mercredi alors qu’il rendra visite au Crew de Columbus, au Mapfre Stadium. Ce match pourrait marquer l’entrée en scène du nouveau venu Mason Toye.