(Barcelone) L’entraîneur-chef du FC Barcelone Ronald Koeman n’est pas préoccupé par le dévouement de Lionel Messi envers l’équipe, malgré le conflit qui persiste entre les dirigeants du club et lui.

Joseph Wilson
Associated Press

Koeman a déclaré samedi qu’il avait remarqué les efforts déployés par l’Argentin sur le terrain — et non ses critiques envers les dirigeants pour l’avoir empêché de quitter le Barça, et poussé son coéquipier et bon ami Luis Suarez vers la sortie.

« C’est normal qu’un joueur soit triste lorsqu’un ami quitte », a évoqué Koeman sur un ton empathique envers Messi, au lendemain de la sortie du joueur étoile sur les réseaux sociaux pour dénoncer la façon dont les dirigeants du club catalan ont traité Suarez.

« Le plus important, pour moi, c’est la manière dont Leo [Messi] s’entraîne. Il est un modèle pour tous les autres à l’entraînement et lors des matchs préparatoires », a confié Koeman, à la veille de son premier match à la barre du FC Barcelone contre Villarreal.

Koeman a également rappelé qu’il ne voulait pas être considéré comme le seul responsable du départ de Suarez, le troisième meilleur buteur de l’histoire du Barça.

PHOTO FOURNIE PAR L'ATLETICO MADRID VIA REUTERS

Luis Suarez a été transféré à l'Atletico Madrid, mercredi.

« J’ai l’air du méchant dans l’histoire… ce n’est pas vrai, a martelé Koeman. C’était une décision du club. Le club, avant que je devienne son entraîneur, a pris des décisions. Ce n’était pas ma décision uniquement en tant qu’entraîneur ; c’était aussi celle du club. Nous tentons de modifier l’équipe. De jeunes joueurs obtiendront des opportunités de jouer. »

Et parmi eux se trouveront les nouveaux venus Francisco Trincao, Pedri et l’adolescent âgé de 17 ans Ansu Fati.