(Londres) Les deux policiers grecs « attendent des excuses » du footballeur international anglais Harry Maguire, condamné à 21 mois et 10 jours de prison avec sursis en Grèce pour agression, insultes et tentative de corruption envers eux, a indiqué mercredi leur avocat.

Agence France-Presse

« Ils m’ont dit qu’ils attendaient toujours des excuses et qu’ils n’en ont pas eues », a déclaré à la BBC Me Ioannis Paradissis, ajoutant qu’au regard du droit grec, des excuses « pourraient faire une différence » en appel.

« Je trouve cela assez choquant et antisportif. Le fair-play exige que lorsqu’on fait quelque chose de mal, on s’excuse ou qu’au moins on dise qu’on est désolé de ce qui est arrivé à l’autre personne », a déclaré l’avocat.

Le défenseur le plus cher au monde

En vacances à Mykonos, le défenseur le plus cher du monde (Manchester United a payé 87 millions d’euros, soit 135 millions de dollars canadiens) avait été arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi dernier avec son frère et un ami après une bagarre avec des touristes dans une boîte de nuit, suivie d’une altercation avec des policiers grecs en civil.

Maguire a été libéré après deux nuits en détention et était absent à son procès mardi dans l’île de Syros. Il a l’intention de faire appel.

« Un appel contre le verdict d’hier (mardi) a été déposé ce (mercredi) matin par l’équipe d’avocats de Harry », a annoncé un porte-parole de son équipe, Manchester United.

« Conformément à la procédure judiciaire grecque, le dépôt d’un appel annule le verdict initial. L’appel a été accepté et mènera à un nouveau procès complet devant un tribunal plus élevé. Cela signifie qu’Harry est à nouveau présumé innocent (et) n’est soumis à aucune restriction de voyage international », affirme l’équipe.

Peu après l’annonce du verdict, la Fédération anglaise de football (FA) avait retiré Maguire de la liste des joueurs sélectionnés mardi pour les prochains matchs de septembre, en Ligue des nations, contre le Danemark et l’Islande.