(Los Angeles) Uriel Antuna a profité d’une bourde d’Evan Bush pour dénouer l’impasse en deuxième demie et l’Impact de Montréal a encaissé un autre dur coup en s’inclinant 2-1 face au Galaxy de Los Angeles, samedi soir.

La Presse canadienne

Sur la séquence gagnante, Cristian Pavon a d’abord appliqué de la pression sur le gardien montréalais qui tardait à récupérer le ballon qui venait dans sa direction. En contrôle du ballon, Pavon a repéré Zlatan Ibrahimovic dans la surface de réparation. Ce dernier a remis le ballon à sa droite, à Antuna, qui a déjoué Bush sur sa droite pour redonner les devants au Galaxy.

En vertu de ce revers, l’Impact a amenuisé ses chances de se tailler une place en séries éliminatoires. Le club montréalais accuse trois points de retard sur le Revolution de la Nouvelle-Angleterre pour le septième et dernier rang donnant accès aux séries dans l’Association Est. Le Revolution bénéficie toutefois d’un match en main.

Ibrahimovic a ouvert la marque en inscrivant son 27e filet de la saison à la 31e minute de jeu. Le but a toutefois été révisé, puisque Pavon semblait hors-jeu en entrée de territoire, mais en vain. La décision a d’ailleurs surpris l’entraîneur-chef de l’Impact Wilmer Cabrera, qui était dans tous ses états sur les lignes de côté.

Lassi Lappalainen a répliqué du côté de l’Impact avec son cinquième but de la campagne, redirigeant à la perfection avec une tête la passe de Saphir Taïder.

Le Bleu-blanc-noir était privé de Bojan Krkic et Maximiliano Urruti, qui ont subi des blessures lors du match allé de la finale du Championnat canadien, mercredi dernier. Après une importante victoire lors de ce match, Cabrera a dû procéder à quelques changements de formation pour épargner, entre autres, Ignacio Piatti, qui avait marqué le seul but des siens.

La formation montréalaise croisera de nouveau le fer avec le FC Toronto mercredi prochain, à l’occasion du match retour de la finale du Championnat canadien, et sera de retour dimanche au Stade Saputo pour y affronter le Atlanta United.

L’Impact a pourtant amorcé la rencontre du bon pied, après avoir imposé une cadence intéressante lors de leur dernière sortie. Orji Okwonkwo et Lappalainen ont généré plusieurs chances lors des premières minutes de jeu, notamment entre la 20e et la 25e.

Le manque d’opportunisme est toutefois revenu hanter le club montréalais, qui a accordé six buts lors de ses trois derniers duels en MLS.

Ibrahimovic, qui a menacé à quelques reprises lors des cinq premières minutes de jeu, a bondi sur une double déviation et a déjoué Evan Bush pour donner les devants aux locaux.

La formation montréalaise a obtenu neuf tirs au but lors de la première demie, mais a réussi à n’en cadrer qu’un seul.

L’Impact a appuyé sur l’accélérateur en début de deuxième demie, nivelant la marque à la 48e minute grâce au but de Lappalainen. Le Finlandais a ainsi mis un terme à une disette de quatre matchs sans but.

Coup sur coup, le Galaxy a repris le contrôle de la rencontre une minute plus tard, en vertu du cinquième filet d’Antuna.

Ibrahimovic s’est signalé de nouveau à la 71e minute, avec un tir de la gauche, mais Bush a eu le dernier mot.