Zlatan Ibrahimovic peut être satisfait: le nouvel entraîneur du Galaxy de Los Angeles, l'Argentin Guillermo Barros Schelotto, a martelé jeudi lors de sa présentation officielle son attachement à un soccer offensif.

Mis à jour le 3 janv. 2019
AGENCE FRANCE-PRESSE

«J'aime le soccer offensif, nous avons de très bons joueurs en attaque comme (le Norvégien Ola) Kamara, Ibra ou (le Français Romain) Alessandrini», a insisté Barros Schelotto.

«Mais on ne doit pas dépendre de deux ou trois joueurs, c'est tout le monde dans le groupe qui doit contribuer à notre style de jeu», a poursuivi le technicien argentin qui a précisé ne pas avoir encore rencontré son attaquant-vedette, Ibrahimovic.

«Mais avant de penser à gagner, il faut construire», a rappelé l'ancien entraîneur de Boca Juniors.

Barros Schelotto, 54 ans, connait déjà le Championnat MLS pour y avoir évolué durant quatre saisons (2007-10), comme joueur, sous le maillot de Columbus avec qui il a remporté le titre de champion et le trophée de meilleur joueur (MVP) en 2008.

«C'est un championnat qui est en pleine croissance, cela a été une décision facile à prendre que d'accepter l'offre du Galaxy, j'aime le pays et le Galaxy est le club le plus important de MLS avec une grande histoire», a confié celui qui est devenu le cinquième entraîneur de la franchise californienne en un peu plus de deux ans.

Le LA Galaxy a remporté le titre de champion MLS à cinq reprises, mais n'a pas participé aux séries éliminatoires lors des deux dernières saisons. En 2018, le Galaxy a manqué sa qualification pour les séries éliminatoires lors de la dernière journée de la saison régulière malgré l'apport d'Ibrahimovic qui a marqué 22 buts en 27 matchs.

L'attaquant suédois, 37 ans, a prolongé son contrat avec le Galaxy pour une saison, jusqu'à décembre 2019.

Le nouveau directeur sportif du Galaxy, le Néerlandais Dennis te Kloese, a confirmé que son club serait actif sur le marché des transactions d'ici le coup d'envoi de la saison 2019 le 2 mars.

«Cela va être un sacré défi, en raison des réglementations en cours en MLS, il va falloir être créatif, mais on va renforcer cette équipe dans les secteurs qu'on a identifiés», a-t-il admis.

«Mais la plus importante pièce, c'est le coach, et on a fait le bon choix», a conclu Te Kloese.