(Séoul) La police sud-coréenne a mené une perquisition dans le bureau d’une agence de marketing dans le cadre d’une enquête pour fraude relative à la non participation de Cristiano Ronaldo à un match amical opposant la Juventus à une sélection de la K-League le mois dernier.

John Duerden
Associated Press

Ce match fait maintenant l’objet de poursuites intentées par des partisans mécontents après que Ronaldo soit resté sur le banc pendant tout le match, bien que les promoteurs avaient promis qu’il était obligé contractuellement de jouer au moins 45 minutes. Plus de 65 000 billets d’une valeur de 330 $ US avaient été vendus pour le match du 26 juillet organisé par l’agence de marketing The Fasta.

Après cette perquisition, l’agence Fasta a publié une déclaration promettant de « coopérer pleinement avec la police dans son enquête afin de dissiper toute responsabilité et tout soupçon. »

L’agence a également déclaré avoir « déposé une plainte auprès de la Juventus pour violation de contrat. »

La K-League a refusé de commenter l’intervention de la police à l’invitation de l’Associated Press.

Cette semaine, la police a interdit le voyage d’un responsable ayant participé à l’organisation du match, les médias locaux l’ayant désigné comme le directeur général de The Fasta, Robin Jang.

L’entraîneur de la Juventus, Maurizio Sarri, a déclaré après le match que Ronaldo était resté sur le banc en raison de « fatigue musculaire ».