L'attaquant anglais Wayne Rooney a connu des débuts triomphants en MLS en réussissant deux passes décisives pour contribuer à la victoire du DC United (3-1) dans son nouveau stade contre Vancouver samedi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le buteur de 32 ans, préservé en début de rencontre par son entraîneur Ben Olsen, a débuté sur le banc, mais le public du nouveau stade « Audi Field » a commencé à demander la vedette anglaise en début de seconde période, chantant des « On veut Rooney ».

Il est finalement entré en jeu à la 58e minute, sous l'ovation des 20 000 spectateurs, et il n'a pas tardé à s'illustrer, offrant deux passes décisives à l'Argentin Paul Arriola (69e et 80e) pour sceller la victoire. L'Argentin Yamil Asad avait ouvert le score à la 27e minute.

« Je voulais autant entrer en jeu que le public voulait me voir », a dit l'ancien international (53 buts en 119 matches). « J'espère que je vais pouvoir leur offrir d'autres victoires ».

L'ex-joueur de Manchester United a rejoint fin juin l'équipe de MLS en provenance de son club formateur d'Everton pour trois ans et demi et 13 millions de dollars.

« L'adaptation a été facile, j'aime beaucoup », a-t-il poursuivi. « Il y avait une excellente ambiance. Et en ville les gens me donnent la liberté d'être juste moi, ce qui n'a pas toujours été le cas par le passé. »

« C'est super de travailler avec de jeunes joueurs et j'apporte mon expérience pour les aider, c'est ce qu'on a montré durant les 30 dernières minutes », a-t-il encore souligné.

Vancouver a sauvé l'honneur dans les arrêts de jeu sur un but d'Alphonso Davies.

DC United espère que l'arrivée de Rooney va contribuer à relancer l'équipe, dont la situation comptable reste peu reluisante: l'équipe de la capitale occupe l'avant-dernière place avec 14 points en 15 matches, bien loin pour l'heure des grandes heures du club titré à quatre reprises, la dernière fois en 2004.

Par ailleurs Rooney s'est dit très heureux de la 4e place de l'Angleterre à la Coupe du monde: « Excellent, c'était un grand tournoi. C'est dommage que nous n'ayons pas réussi à nous qualifier pour la finale, mais tous les joueurs et l'encadrement peuvent être fiers, et nous pouvons continuer à progresser en nous servant de cette bonne performance ».