Source ID:; App Source:

L'Impact s'impose au Salvador

Marco Di Vaio (9) a marqué deux buts... (Photo Jose Cabezas, AFP)

Agrandir

Marco Di Vaio (9) a marqué deux buts dans la victoire de 3-2 de l'Impact face au Club Deportivo FAS, mercredi soir, en Ligue des champions de la CONCACAF.

Photo Jose Cabezas, AFP

L'Impact a rempli son contrat, mercredi soir au Salvador, en l'emportant 3 à 2 contre le C.D Fas dans le cadre de la Ligue des champions.

Dans un match à rebondissements, les Montréalais ont connu une vaste gamme d'émotions, de la joie d'un début parfait au doute d'une égalisation adverse, avant de s'adjuger une deuxième victoire dans la compétition.

Les coéquipiers de Patrice Bernier ne s'attendaient évidemment pas à un match facile en Amérique centrale et ils ont en effet dû se dépasser pour s'en sortir avec les trois points. Ils avaient pourtant connu un début de match rêvé en inscrivant deux buts dans les huit premières minutes.

Nacho Piatti a été le dénominateur commun en étant au début, puis à la dernière passe des actions conclues par Andres Romero et Marco Di Vaio. Avec autant d'espace dans le camp C.D Fas, l'Argentin a régalé, dans la première demi-heure, avec ses dribles et ses ballons piqués dans le dos de la défense. Après un petit creux, Piatti a resurgi dans le match en manquant d'abord la balle du 3 à 2, devancé par la sortie du gardien Adolfo Menendez, puis en obtenant un penalty transformé par Di Vaio.

S'il sera quasiment impossible à l'Impact de combler l'écart jusqu'à la cinquième place en saison régulière, l'entente entre Piatti, Di Vaio et les autres joueurs offensifs sera l'un des éléments à surveiller dans les deux prochains mois. Par extension, on peut se demander l'effet qu'aurait eu Piatti s'il avait pu jouer plus tôt au cours de l'été...

Place aux Red Bulls

Contrairement à la physionomie des premières minutes, ce déplacement dans la capitale salvadorienne n'a donc pas été un parcours de santé pour l'Impact. Au premier rang des accusés se trouvent encore les coups de pied arrêtés qui sont la cause de bien des maux de tête depuis trois ans. Cette fois, c'est un corner mal négocié par l'Impact qui a permis au C.D Fas de revenir dans le match par le biais de Jorge Moran (32e). 

Les autres grands classiques, cette fois à la charge de la Ligue des champions, demeurent les conditions du terrain et un arbitrage parfois suspect. Si le penalty obtenu par Piatti était généreux, il en était tout autant de celui accordé après un contact de Karl W. Ouimette sur Jonathan Aguila (49e). Malgré les protestations montréalaises, Marcio Teruel n'a alors pas tremblé en remettant les deux équipes à égalité.

Dans un scénario semblable au premier duel entre les deux clubs, l'Impact a également dû composer avec l'expulsion, peu évidente, de Felipe à la 73e minute. Malgré quelques minutes stressantes et plusieurs tentatives salvadoriennes au cours de la deuxième mi-temps, les Montréalais ont tenu le coup et remporté un match capital dans la lutte à la première place du groupe 3.

L'Impact disputera son prochain match de Ligue des champions, le 17 septembre face aux Red Bulls de New York. D'ici là, les coéquipiers de Thierry Henry auront eu le temps d'effectuer leurs débuts contre le C.D Fas.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer