Luis Suarez passe de Liverpool au FC Barcelone

Luis Suarez a marqué 31 buts en 33... (Photo Phil Noble, archives Reuters)

Agrandir

Luis Suarez a marqué 31 buts en 33 matchs avec Liverpool la saison dernière.

Photo Phil Noble, archives Reuters

Colin Droniou
Agence France-Presse
Londres

La visite médicale est désormais le dernier obstacle qui sépare du FC Barcelone le génial et controversé buteur uruguayen Luis Suarez, qui doit s'engager pour cinq ans en Catalogne, Liverpool et le Barça étant tombés d'accord vendredi après plusieurs semaines de discussion.

«C'est avec le coeur lourd que je quitte Liverpool pour un nouveau défi en Espagne», a réagi sur le site du club anglais l'attaquant de 27 ans, soucieux de ménager la peine de ses plus grands supporteurs. «J'espère que tout le monde comprend ma décision. Le club a fait son possible pour que je reste mais jouer et vivre en Espagne, où réside la famille de ma femme, est le rêve de toute une vie. Je pense que le moment était venu», a-t-il ajouté.

Barcelone, qui avait officiellement transféré jeudi son attaquant chilien Alexis Sanchez à Arsenal pour environ 44 millions d'euros (64 millions $), pourrait avoir déboursé près du double pour attirer le meilleur buteur du dernier championnat d'Angleterre avec 31 réalisations en 33 matchs, sous le feu de vives critiques après avoir mordu un Italien lors du Mondial 2014.

Nouveau départ

Lourdement condamné par la FIFA à une suspension de neuf matchs internationaux et quatre mois de toute activité dans le soccer, Suarez «se rendra à Barcelone la semaine prochaine pour les examens médicaux» préalables à sa signature, ont pour leur part indiqué les Blaugranas, affichant sur leur site une photo du joueur qui arbore sa nouvelle tunique tout sourire et les pouces levées.

Après quatre saisons pleines, en buts et en polémiques diverses en Angleterre, le buteur de la Celeste va donc prendre un nouveau départ mais il ne pourra pas s'exprimer sur un terrain au mieux avant octobre.

«C'est avec un grand regret et après de longues discussions que nous avons finalement accédé à son souhait, a déploré l'entraîneur des Reds Brendan Rodgers. Mais s'il y a une chose que l'on sait à Liverpool, c'est que le club est toujours plus important que n'importe quel individu».

Liverpool, deuxième du championnat au printemps et de retour en Ligue des champions, aura pourtant du mal à l'oublier.

En raison de ses écarts de comportement dans un pays qui érige le civisme en art de vivre et où il est arrivé en 2010 en provenance de l'Ajax d'Amsterdam, le buteur génial est autant adulé à Anfield que détesté par le reste du royaume.

L'institution catalane, accrochée à l'étiquette du beau jeu, devra maintenant prendre un soin méticuleux à désamorcer la bombe à retardement qu'est Suarez, dont les performances sur le terrain n'ont d'égal que ses coups de sang.

Une affaire d'État

Après avoir déjà mordu un adversaire lorsqu'il était à l'Ajax, et récidivé chez les Reds contre Chelsea, cet écorché vif a ainsi ajouté sous les yeux du monde entier une ligne à son «casier judiciaire» en juin en plantant encore ses dents dans l'épaule de Giorgio Chiellini.

La morsure a évidemment pris des proportions considérables, c'est devenu une affaire d'État en Uruguay, jusqu'à entraîner une intervention du président pour défendre l'accusé, et provoquer une polémique mondiale.

Après avoir tenu des excuses publiques il y a quelques jours, un préalable à son transfert imposé par son futur club selon la presse anglaise, Suarez, dont l'appel a été rejeté jeudi par la FIFA, a tenu à polir son image auprès de ses fans d'Anfield.

«Ma famille et moi sommes tombés amoureux de ce club, et encore plus de ses incroyables supporteurs. Vous m'avez toujours soutenu, nous ne l'oublierons jamais. Merci pour ces moments, vous ne marcherez jamais seuls», a ainsi encore assuré l'attaquant en se référant à l'hymne de Liverpool.

Il sera toujours temps ensuite lors de sa présentation officielle d'assurer ses prochains supporteurs d'un comportement irréprochable.




Infolettre Rondelle Libre

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer