Source ID:387789; App Source:cedromItem

Un style bâti pour Paponi chez l'Impact?

Daniele Paponi (35) est en quête de son... (Photo Paul Chiasson, La Presse Canadienne)

Agrandir

Daniele Paponi (35) est en quête de son premier but avec l'Impact.

Photo Paul Chiasson, La Presse Canadienne

Les débuts de Daniele Paponi avec l'Impact n'ont pas été conventionnels. Dès son troisième match, le 1er mai, l'attaquant italien a ouvert son compteur avec la formation montréalaise, en Championnat canadien, avant de sortir sur blessure. Touché à l'ischio-jambier de la jambe droite, il a ensuite partagé les hauts et les bas d'une convalescence avec son compatriote et ami Andrea Pisanu.

Mais pour sa première titularisation depuis sa guérison, samedi dernier, Paponi a été l'un des grands animateurs offensifs de l'Impact. En première période, l'Impact a affiché une belle fluidité dans son jeu et notamment entre lui, Pisanu et Marco Di Vaio.

«La chimie était installée avec Pisanu et Di Vaio, puisqu'on a déjà joué ensemble, a-t-il rappelé par l'entremise d'un interprète, hier. On se trouve parfaitement sur le terrain. Mais je suis aussi à l'aise avec les autres, comme Felipe.»

Prêté jusqu'à la fin de la saison par le Bologne FC, le numéro 35 espère relancer sa carrière dans un championnat qui peut mettre en évidence ses qualités de joueur. En Serie A, il a surtout été relégué au banc et aux tribunes depuis son arrivée à Bologne, en 2010. Selon lui, ses débuts ont été prometteurs, même s'il a avoué ne pas être à 100% physiquement. Son intensité a d'ailleurs baissé, en seconde période, contre le Dynamo de Houston.

«Quand j'ai commencé mon premier match, j'ai vu que ce style pouvait être bon pour moi et cela s'est vérifié. Surtout qu'avec les autres Italiens dans l'équipe, cela a été facile de m'adapter. La MLS est une ligue qui me convient.»

Paponi a aussi l'avantage de côtoyer Di Vaio au sein de l'attaque montréalaise. Les deux s'étaient croisés à Bologne, lors de quelques matchs officiels, mais surtout lors des entraînements. Comme à l'époque, les caractéristiques des deux hommes se complètent à merveille. S'il n'est pas le plus grand des attaquants (5'11), Paponi excelle dans les ballons aériens et pour tenir le ballon. Plus de la moitié de ses passes et déviations l'ont d'ailleurs été en retrait, samedi.

«C'est vrai que de [jouer dos au but] est l'une de mes caractéristiques, surtout avec cette équipe. Marco est un joueur qui aime aller dans la profondeur, donc il faut quelqu'un qui décroche et qui sache jouer dos au but, analyse-t-il. C'est ma façon d'aider et cela a toujours fait partie de mon jeu.»

Après avoir délivré une première passe décisive lors de son tout premier match, le 27 avril, Paponi est maintenant en quête de son premier but dans la MLS. Le combatif attaquant s'est, au moins, retrouvé dans de bonnes positions contre le Dynamo. Le premier tir cadré du match, bloqué par le gardien Tally Hall, est à mettre à son actif. Comment trouve-t-il les défenseurs contre qui il devra se débattre lors des prochains mois?

«Ils sont grands, physiques et ils jouent dur. Mais il faut être intelligent pour trouver l'espace et faire les mouvements. J'ai déjà eu des occasions de marquer», a-t-il conclu.




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer