Source ID:369589; App Source:cedromItem

MLS: l'héritage de David Beckham

David Beckham après son dernier match avec le... (Photo : archives AFP)

Agrandir

David Beckham après son dernier match avec le Galaxy de Los Angeles, le 1er décembre dernier. L'équipe venait tout juste de reporter le championnat de la MLS.

Photo : archives AFP

(Los Angeles) Les parties de la MLS attirent en moyenne plus de spectateurs que celles de la NBA et de la LNH, un fait que plusieurs attribuent à la venue d'une vedette comme Beckham à L.A., il y a quelques années.

Quand David Beckham a annoncé sa décision d'aller jouer pour le Galaxy de Los Angeles, en 2007, les réactions ont été vives: qu'allait faire le joueur-vedette aux États-Unis, où le soccer est vu comme un sport bon pour tenir les enfants occupés après l'école?

Six ans plus tard, alors que Beckham, 38 ans, vient d'annoncer sa retraite, le soccer américain est plus populaire que jamais - un fait que plusieurs attribuent à la venue de Beckham en Californie.

Selon Kevin Baxter, journaliste sportif responsable de la couverture du Galaxy pour le Los Angeles Times, l'arrivée de Beckham à L.A. a donné ses lettres de noblesse au soccer américain.

«Beckham a envoyé le signal aux joueurs d'Europe et d'Amérique du Sud que c'était correct d'aller jouer en Amérique du Nord. Ça a ouvert le marché pour des joueurs comme le Français Thierry Henry, qui est à New York, l'Irlandais Robbie Keane, à L.A., et plusieurs autres», dit-il en entrevue avec La Presse.

Une bonne acquisition

Quand Beckham est arrivé à Los Angeles, de nombreux amateurs de soccer ont critiqué la transaction en notant que Beckham n'était plus au sommet de sa carrière.

«Bien sûr qu'il avait passé le sommet, mais il était aussi moins payé qu'à son sommet, note M. Baxter. Aujourd'hui, on réalise que Beckham avait envie d'être à Hollywood, pour sa femme et aussi pour lancer sa gamme de sous-vêtements et son parfum. C'était une occasion d'affaires, mais ça a bien marché pour lui, pour l'équipe et pour la MLS.»

Après un départ marqué par des frictions avec des coéquipiers, Beckham a remporté la coupe de la MLS en 2011 et en 2012. Cette année, Beckham joue pour le Paris Saint-Germain, qui vient de remporter la première division française.

Aujourd'hui, l'énergie que Beckham a apportée en Californie est toujours là, même s'il ne joue plus, a récemment déclaré le président du Galaxy, Chris Klein. «Au rythme actuel, nous prévoyons vendre 9250 abonnements d'ici la fin de l'année. L'an dernier, nous en avions vendu 7500», a-t-il noté.

Les parties du Galaxy sont aussi systématiquement présentées en direct sur le câble, en anglais et en espagnol, ce qui n'était pas le cas il y a quelques années.

6 millions de billets

L'an dernier, la MLS a accueilli 6 millions de spectateurs dans ses matchs durant la saison, du jamais vu. Depuis 2007, le circuit de la MLS est passé de 12 à 19 équipes, et les ventes de produits dérivés ont grimpé de 230 %.

«La MLS a aujourd'hui un auditoire moyen de 18 000 spectateurs par match. C'est plus élevé que la NBA et la LNH, note M. Baxter. Et les signes montrent que l'expansion devrait se poursuivre. David Beckham a changé à jamais la MLS. On lui doit beaucoup.»

Cette année, l'assistance aux premiers matchs du Galaxy connaît une légère baisse de 6 % par rapport à la moyenne de l'an dernier, mais il est encore trop tôt pour tirer des conclusions, note M. Baxter.

«Le Galaxy joue le dimanche et les jours de semaine. Quand l'équipe va commencer à jouer le samedi, on devrait voir une hausse.»




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer