La FIFA offrira des récompenses financières et l'amnistie pour des informations au sujet des matchs truqués et de la corruption qui prévaut dans le soccer, a annoncé le chef de la sécurité de l'organisation.

Rob Harris ASSOCIATED PRESS

«C'est une situation inédite pour le sport, a déclaré Chris Eaton. Je crains que les criminels aient changé la nature du sport.»

Eaton a trouvé des preuves selon lesquelles des matchs internationaux et autres sont ciblés par les bandes criminelles qui soudoient les joueurs et les arbitres. Des scandales de matchs truqués ont terni les ligues de la Turquie, de l'Italie, d'Israël, de la Finlande et de la Grèce cette année.

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a fait de la lutte contre la corruption - à la fois au sein de son organisation et dans les ligues à travers le monde - une priorité pour son quatrième mandat et il en dévoilera les détails plus tard cette semaine en Suisse.

Eaton en a donné un aperçu à Londres, estimant que le montant total lié aux paris dans le soccer s'élève à un billion d'euros (1,4 billion $ US) par année et qu'un milliard d'euros (1,4 milliard $) peut être impliqué pour un simple match de Premier League.

«Nous allons avoir un programme de récompenses pendant un mois en janvier, suivi de la mise en place d'une ligne d'assitance et d'un programme d'amnistie probablement pour trois mois, tous gérés de manière indépendante, a expliqué Eaton lors d'une conférence.

«La phase suivante implique un programme d'évaluation, suivi d'une sorte d'amnistie pour les joueurs qui ont été injustement compromis, et il y aura réhabilitation de ces joueurs.»