L'Impact a mis fin à une séquence de deux revers consécutifs en faisant match nul 0-0 contre les Strikers de Fort Lauderdale, devant 13 034 spectateurs, samedi au Stade Saputo.

LA PRESSE CANADIENNE

«Le résultat du match d'aujourd'hui est juste, car le match s'est joué par morceaux, entrecoupé de bonnes séquences de notre part et de la leur, a déclaré l'entraîneur-chef de l'Impact Marc Dos Santos. Nous nous sommes battus et nous avons créé de bonnes opportunités, mais nous avons joué avec nervosité. Nous voulions tellement bien faire que ç'a joué sur notre prise de décision et la qualité de notre jeu. Nous devons mettre du coeur dans tout ce que nous faisons et montrer de la passion dans notre stade. J'espère que ce n'était qu'un début à ce niveau. Nous devons maintenant nous préparer mentalement et se remettre en confiance pour notre prochain match contre Edmonton.»

Le gardien de l'Impact Evan Bush, qui effectuait son deuxième départ de la saison, a récolté son premier jeu blanc avec l'Impact, après avoir effectué sept arrêts.

Il a notamment arrêté un puissant tir du coin de la surface de réparation du milieu de terrain Yoximar Granado à la 15e minute, avant de bloquer la frappe de l'attaquant Abe Thompson, qui s'était échappé à la 26e minute.

«C'est plaisant d'obtenir le blanchissage, mais nous devons trouver le moyen d'obtenir les résultats que nous voulons, que ce soit en marquant un, deux ou plusieurs buts, a mentionné Bush. Nous avons très bien fait lors des 50 premières minutes du match.»

«Nous ne pouvons pas nous satisfaire d'une nulle à domicile alors que nous avons eu plusieurs bonnes occasions de marquer, a ajouté le milieu de terrain Anthony Le Gall. Ce n'est pas normal de terminer un match comme aujourd'hui sans inscrire un but. Nous avons tout de même travaillé fort et c'est bon signe pour les prochains matchs.»

L'Impact a terminé la rencontre avec 13 tirs et plusieurs occasions de marquer. À la 12e minute, l'attaquant Mignane Diouf s'est échappé sur le flanc droit, suite à une longue passe en profondeur du milieu de terrain Leonardo Di Lorenzo. Son tir a été dévié par le gardien des Strikers Matt Glaeser, qui a vu le ballon rouler près de la ligne des buts, avant d'être dégagé par le défenseur Martyn Lancaster.

L'Impact a obtenu une autre excellente chance de briser l'égalité à la 60e minute de jeu, mais Matt Glaeser a empêché l'attaquant Reda Agourram de marquer. Suite à un centre du milieu de terrain Leonardo Di Lorenzo, Anthony Le Gall a fait une bicyclette au deuxième poteau, puis Agourram a complété la séquence avec une tête plongeante, qui a été bloquée par Gleaser.

Puis, à la 89e minute, le défenseur Hicham Aaboubou, posté au deuxième poteau, a frappé de la tête le corner de Zurab Tsiskaridze, tout juste au-dessus de la barre transversale.

La formation montréalaise demeure donc invaincue contre l'équipe de la Floride à Montréal, ayant maintenant une fiche de trois victoires et cinq verdicts nuls en huit matchs entre les deux clubs.

Les Strikers ont poursuivi leur séquence en enregistrant un cinquième match sans revers, soit depuis le 11 mai dernier. La formation floridienne a seulement alloué deux buts lors de cette séquence, récoltant quatre blanchissages.

Le gardien de l'Impact Bill Gaudette (cheville), les défenseurs Richard Pelletier (cuisse) et Nevio Pizzolitto (hanche), le milieu de terrain Luke Kreamalmeyer (pied) et l'attaquant Ali Gerba (genou) n'ont pas disputé la rencontre en raison de blessures.

Le milieu de terrain Leonardo Di Lorenzo a atteint le plateau des 10 000 minutes de jeu en carrière en saison régulière avec l'Impact, devenant ainsi le 11e joueur dans l'histoire de l'équipe à atteindre cette marque.

L'Impact visitera le FC Edmonton dimanche prochain avant de disputer son prochain match à la maison le 29 juin contre les Islanders de Porto Rico.