Rennes a pris provisoirement la tête du championnat après sa victoire 1 à 0 contre Monaco, dans une 16e journée du Championnat de France samedi marquée par le retour en force de Lyon, 3e après avoir battu Montpellier (2-1) et le report de Lille-Lorient en raison de la vague de froid.

Publié le 4 déc. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Stade Rennais n'a pas manqué une belle occasion de reprendre la tête (position occupée la dernière fois le 6 novembre), même si c'est peut-être seulement pour une soirée avant les matchs de dimanche.

«Rennes a fait un non-match pour obtenir ça», a râlé Guy Lacombe, le coach monégasque. «Il n'y a pas de honte, il faut savoir gérer les matches», a répondu Frédéric Antonetti, entraîneur rennais.

Marseille, ex-leader relégué provisoirement à la 2e place, aura l'occasion de reprendre seul les devants dimanche en cas de succès à Nice.

En attendant, l'OM est talonné par Lyon, 3e mais à égalité de points (26 unités). Le mérite en revient à Lisandro, qui a ouvert la marque à la 5e minute et donné l'avantage dans les arrêts de jeu! Le coup est rude pour Montpellier qui restait déjà sur une cuisante défaite contre Marseille (4-0) lors de la précédente journée.

Lens victime d'un corner injustifié

Au rayon bonne opération de la soirée se trouvent également Sochaux, victorieux contre Valenciennes (2-1), et Toulouse, victorieux contre Caen (1-0), qui profitent d'un championnat resserré pour se replacer aux 6e et 8e places à deux points du duo OM et OL.

La rencontre Lille-Lorient «est remise à dimanche à 15h00», a précisé la Ligue de football professionnel (LFP) dans un communiqué. La Ligue ajoute toutefois qu'«une réunion aura lieu dimanche à 11h pour s'assurer du bon état du terrain».

Toujours dans le Nord, Lens-Auxerre (1-1) a pu se jouer. Pendant 87 minutes Jean-Guy Wallemme pensait qu'il avait bien fait de rester: son équipe menait et était sortie de la zone de relégation. Mais Mignot a ramené Auxerre à égalité à cette 87e minute, sur un corner «qui n'avait pas lieu d'être», de l'aveu même de Jean Fernandez, entraîneur d'Auxerre.

Et le RC Lens est toujours relégable. Les sifflets de Felix-Bollaert ont été très nourris au coup de sifflet final... Les Lensois restent sur quatre matches sans victoire, dont une pathétique déroute contre Brest (4-1), et partagent la zone rouge avec Caen et Arles-Avignon. Monaco, à égalité de points avec Lens, mais sauvé par sa différence de but, n'est pas très à l'aise non plus.

Correa: «On a été nul»

Auxerre a limité la casse pour préparer son dernier match de poules en Ligue des champions la semaine prochaine à Bernabeu face au Real Madrid. Éliminé de la course aux 8e de finale de C1, l'AJA peut encore lutter pour être reversé en Europa League. Mais le voyage en Espagne s'annonce périlleux pour des Bourguignons qui restent sur quatre matches sans victoire toutes compétitions confondues.

Dans le bas du tableau, Caen est tombé à l'avant-dernière place et reste sur une série terrifiante de six défaites consécutives en L1.

Une des grosses désillusions de la soirée revient à Nancy, auteur d'un match nul sans gloire sur la pelouse de la lanterne rouge, Arles-Avignon (1-1). «On a été nul, a hurlé Pablo Correa, l'entraîneur de l'ASNL. Quand je vois ça, je me dis que les gens peuvent penser que je suis un voleur!».

Les choses sérieuses pour le haut du tableau se jouent dimanche avec Nice-Marseille et Paris SG-Brest. Saint-Etienne - Bordeaux clôturera la 16e journée.