Le Bayern Munich s'est emparé de la tête du Championnat d'Allemagne samedi malgré son match nul à Nuremberg (1-1), mais le club munichois pourrait céder sa nouvelle place de leader dès dimanche avec l'entrée en lice du Bayer Leverkusen.

Mis à jour le 20 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

En étant tenus en échec par l'avant-dernier du classement, les hommes de Louis van Gaal ont mis un terme à leur série de neuf victoires consécutives en championnat (13 de rang, toutes compétitions confondues).

L'amertume est d'autant plus grande pour les Munichois qu'il suffirait dimanche au Bayer Leverkusen d'un nul pour récupérer son trône, le Bayern Munich comptant 49 points, contre 48 pour Leverkusen.

Les Munichois, privés pour cette rencontre de l'international français Franck Ribéry, qui souffre du pied gauche, n'ont certes pas perdu le moindre match en Bundesliga depuis le 26 septembre, lors de leur déplacement à Hambourg (1-0).

Mais ils sont apparus peu inspirés, ne disposant que de très rares occasions de marquer.

L'entraîneur Louis van Gaal n'a d'ailleurs pas pu retenir sa colère après le match, s'en prenant aux journalistes, accusés d'avoir «vu de manière complètement fausse» le match. «C'est incroyable ce que vous dites», s'est-il emporté, réagissant à un commentaire sur le peu d'inspiration affiché globalement par ses hommes.

En première période, le Bayern Munich a néanmoins montré sa domination face à un adversaire que tout le monde voyait déjà se faire étriller.

Stuttgart retrouve du panache

Sur une passe de Mario Gomez, le jeune attaquant Thomas Müller ouvrait le score, de la tête, à la 38e minute, inscrivant son 7e but de la saison. Mais après la pause, Nuremberg, plus déterminé que jamais et aidé par la chance, revenait au score à la 54e minute grâce à Gündogan. Ce fut la seule occasion du côté de Nuremberg, mais elle a suffi à anéantir les rêves de nouveau record du Bayern Munich.

En seconde période, la défense munichoise, plombée par l'absence de l'international belge Daniel van Buyten, connaissait une nouvelle fois des ratés.

Leader au classement avant cette journée grâce à une meilleure différence de buts, le Bayer Leverkusen affronte dimanche le Werder Brême pour ce qui constitue la grosse affiche de cette journée.

Hambourg, 4e avec 40 points, n'a guère brillé face à Francfort (0-0) en l'absence de son attaquant vedette, Ruud van Nistelrooy, qui souffre de problèmes musculaires à une cuisse. Le Néerlandais débarqué du Real Madrid le mois dernier avait marqué deux buts dès son entrée sur le terrain lors de la 22e journée.

Stuttgart, l'ancien champion tombé en enfer, a semblé retrouver un peu de son panache en s'imposant sur le terrain de Cologne (5-1), grâce notamment à un quadruplé de l'Allemand Cacau. De bon augure pour le club souabe avant son duel mardi face à Barcelone en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions.