La Juventus, bien plus solide et réaliste que son adversaire, s'est imposée 4 à 1 aux dépens d'une Roma fatiguée et totalement débordée en seconde période, samedi dans la capitale en match avancé de la 29e journée du Championnat d'Italie.

Grégoire Lemarchand AGENCE FRANCE-PRESSE

Une semaine après un déjà large succès face à Bologne (4-1), l'équipe turinoise a confirmé qu'elle était en grande forme. Au classement, elle consolide sa 2e place et revient provisoirement à 4 points du leader, l'Inter. Cependant, cet écart risque fort d'être à nouveau de 7 points dimanche puisque l'Inter doit affronter chez elle la Reggina, la lanterne rouge.

Mais au moins la Juve a-t-elle montré qu'elle ne faiblissait pas en l'emportant largement sur la pelouse de la Roma.

Cette dernière, handicapée avant même le coup d'envoi avec pas moins de onze joueurs absents - 4 suspendus et 7 blessés -, stagne au classement (6e) et demeure toujours à distance de son objectif, la 4e place (actuellement occupée par le Genoa avec deux points de plus).

La pause de quinze jours due aux matches internationaux devrait en tout cas lui faire du bien, tant elle a parue «cramée» et sans ressort. Cela fait maintenant un mois qu'elle n'a plus gagné en championnat (3 nuls et 1 défaite).

Le grand artisan de la victoire de la Juve aura été Vincenzo Iaquinta. Au cours d'une première période plutôt ennuyeuse, l'attaquant champion du monde fut le seul à s'illustrer en ouvrant le score par une frappe croisée du droit (34).

Puis, alors que la Roma était parvenue, non sans un peu de chance, à égaliser grâce à Loria, oublié par la défense sur un corner de Menez (48), il redonna logiquement l'avantage aux siens, plus prompt que Mexès à capter de la tête un centre dévié de Grygera pour tromper Doni (55).

Ce deuxième but coupa totalement les jambes des Romains, qui avaient déjà bien du mal à être dans le coup. Une aubaine pour les Bianconeri, qui en profitaient pour saler l'addition grâce à Mellberg, buteur de la tête à la suite d'un corner de Del Piero (68), puis à une belle frappe du gauche de Nedved (74) qui venait d'entrer en jeu.